Ben Simmons Donovan Mitchell

La course au rookie de l’année s’annonce plus serrée que prévu. Parti avec une grosse avance, Ben Simmons a vu Donovan Mitchell revenir de plein fouet.

Premier choix de draft 2016, Ben Simmons n’avait pas joué une seule minute la saison passée. En 2017-2018, il rattrapait le temps perdu : 82 matchs, 15.8 points, 8.2 passes et 8.1 rebonds de moyenne. Des statistiques historiques qui permettent au meneur de s’imposer comme le fer-de-lance des Sixers avec Embiid. Philly finissait même la saison avec la 3e place à l’Est (52-30) et 16 victoires consécutives !

Pour Donovan Mitchell, la situation était différente. Moins attendu que Little Big Ben, l’arrière a surpris tout le monde ! Suite au départ de Gordon Hayward, la franchise semblait condamnée, pourtant le Jazz a fini à la 5e place à l’Ouest (48-34). Après des débuts du banc, il gagnait sa place de titulaire. Bilan pour le 13e choix de Draft 2017 : 20.5 points (43.7%), 3.7 passes et 3.7 rebonds par match. Pour la première fois depuis Carmelo Anthony en 2004, un rookie est meilleur scoreur d’une franchise qualifiée en playoffs !

Preuve de la domination des deux phénomènes, ils ont raflé tous les trophées de rookie du mois dans leurs conférences respectives (sauf février pour Simmons et novembre pour Mitchell). Pour Bleacher Report, un General Manager a donné un solide argument en faveur de Ben Simmons : « Demandez à 30 GMs et 30 entraîneurs qui ils préféreraient avoir… C’est tout ce que vous devez savoir. » Réponse le 25 juin lors des NBA Awards.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here