La Fashion Week est toujours l’occasion de découvrir des nouvelles marques, on se penche sur le dossier Blue Marble, jeune marque en hypercroissance.

Le monde du hip-hop et de la mode sont plus que jamais liés entre eux. En effet, les frontières n’ont jamais été aussi floues entre les deux univers et il n’est pas rare de retrouver aujourd’hui des personnalités influentes du hip-hop aux premiers rangs des défilés. On aura ainsi déjà aperçu Aya Nakamura et Miguel lors de précédentes fashion weeks, ou plus récemment Quavo et Offset durant cette saison.

Blue Marble (anciennement OneCulture) s’inspire ainsi des codes du luxe, du streetwear ainsi que du hip-hop et des cultures underground pour le design de ses collections. Plus précisément et très originalement, chacune de ces collections est à chaque fois inspirée par un lieu ou une ville différente et sa culture. Le concept derrière Blue Marble est simple : faire de la diversité culturelle une force, par la fusion d’influences diverses destinées à former qu’un seul bloc dans un contexte d’une mode qui se veut universelle. Une mode qui ne parlerait qu’un seul langage, fondé sur le melting-pot.

C’est donc l’Écosse qu’a choisie Anthony Alvarez, l’homme derrière la marque pour l’inspiration derrière sa collection Automne/Hiver. La collection est donc inspirée du foot et de ses maillots, du rugby ainsi que du golf et de ses polos. Les références sportives sont nombreuses, mixées avec des éléments victoriens, et le résultat est plutôt convaincant.

À noter durant ce défilé la présence du rappeur Kalash qui aura défilé parmi les nombreux mannequins présents pour montrer la collection. Les marques défilant pendant la Fashion Week font l’objet d’un audit rigoureux par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode. Lancée seulement en 2017, la jeune marque fait déjà un grand pas dans l’univers très fermé de la mode.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here