Pour LaVar, Jordan ne peut vendre des chaussures à 495$ car il n’est pas Lonzo

Présent sur FS1 pour défendre les premières chaussures de Big Baller Brand, LaVar Ball est resté fidèle à lui-même.

Avec 220$ pour les tongs, 495$ pour les chaussures et 995$ pour les chaussures signées, LaVar Ball et Big Baller Brand ont fait fort avec les premières signature shoes. Des prix tout simplement faramineux pour un joueur n’ayant toujours pas joué une seule minute en NBA. Pourtant, après avoir affirmé que les chaussures s’étaient vendues à plus de 495 exemplaires dans les premières 24h, LaVar Ball en a remis une couche.

Pour lui, c’est simple, même la marque Jordan ne peut prétendre à vendre des chaussures à ces prix : « Parce qu’il n’est pas Lonzo Ball, c’est simple. Avait-il sa propre marque en arrivant ? C’est une nouvelle ère appelée l’ère Ball ». Si les déclarations choquent une nouvelle fois, le père Ball a tout de même réussi à rendre sa famille connue internationalement et même à lancer sa propre marque. Aujourd’hui, son fils est bien parti pour être le premier rookie de l’histoire avec ses chaussures en indépendant.

Sans avoir autant de hype que LeBron James en sorti de Lycée ou qu’un Andrew Wiggins après son année à Kansas, Lonzo Ball est devenu un véritable phénomène. Toutefois, en cas d’échec en NBA, tous les efforts de son père seraient réduits à néant. Lavar Ball don’t Lie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here