La Motivation des Champions

Dans la tête des grands sportifs : Motivation des Champions

LeBron James, ou « King James », est souvent décrit comme le meilleur joueur de la NBA. Il a remporté le titre de MVP (qui récompense le joueur qui a le plus contribué au succès de son équipe pendant une saison) à quatre reprises, entre 2009 et 2013.

Pourtant, à sa naissance en 1984, le destin ne favorise pas tout à fait « the Chosen One » : sa mère Gloria, qui a 16 ans, n’a pas d’emploi stable et doit l’élever seule. Quand LeBron a 9 ans, elle l’autorise à partir habiter chez Frank Walker, un entraîneur de football américain local pour qu’il puisse grandir dans un environnement plus stable. LeBron apprend alors à jouer au basket et entre dans un club. C’est à force d’entrainements, de capacités physiques hors normes et de matchs brillants qu’il va attirer l’attention des médias et jouer quelques années plus tard dans les meilleures équipes du monde !

Alors qu’enfants nous nous rendions tranquillement à notre entrainement hebdomadaire de handball ou de tennis, les champions ont travaillé dur durant de nombreuses années pour devenir ce qu’ils sont. On ne peut pas tous devenir joueurs NBA, mais on peut tenter de comprendre les mécanismes intellectuels qui permettent aux grands sportifs de rester motivés jusqu’à atteindre le sommet dans leur discipline, pour nous aussi progresser en sport ! Le livre “The Winner’s Brain (8 Strategies Great Minds Use to Achieve Success)” apporte des réponses intéressantes à ce sujet, en consacrant tout un chapitre sur la motivation des champions.

La Motivation des Champions

Tiger Woods, 14 victoires en Grand-Chelem

Définir ses objectifs

Atteindre un objectif sportif, ça demande un entrainement, souvent répétitif, parfois douloureux. Comment ne pas laisser tomber ? Les auteurs pensent qu’il faut définir un objectif clair, et qui ne soit pas trop facile à atteindre! Si un but n’est pas un vrai challenge, on ne se battra pas pour (courir une fois par semaine VS se préparer pour une course, quel objectif est le plus motivant?). Il faut donc savoir clairement où on veut arriver, et mettre la barre assez haut : “All I knew is that I never wanted to be average”, a dit LeBron.

Mettre en place les conditions

Dans un deuxième temps il faut se préparer, mettre en place les conditions nécessaires à sa propre réussite, par exemple en se fixant un créneau horaire pour la préparation ou en s’inscrivant dans un club. Cela ne prend pas forcément de temps. Tout le monde ne s’installe pas à 9 ans chez un entraîneur sportif, mais il y a toujours un moyen de se bouger autour de chez nous, ou de faire plus de place pour les entraînements si on est déjà en club.

“Eyes on the Prize”

La dernière étape après s’être lancé et entraîné une première fois? Répéter! Répéter encore ce qui nous rapproche de l’objectif, qui nous rend plus fort ou nous fait progresser. E si on ne souffre pas un peu dans le processus, on ne se sentira jamais victorieux! Le secret, c’est de chercher de petites victoires tout le long. Après un certain seuil, la productivité n’est plus liée à des facteurs extérieurs, on la trouve en nous, dans la satisfaction ressentie à la fin de l’entrainement par exemple.

 

La Motivation des Champions

un autre grand champion qui a certainement appliqué la méthode.

Faire de son but une priorité

On est toujours distrait dans la vie. Il y a toujours de petites choses importantes à faire ! Mais les vrais résultats viennent quand nos besoins momentanés sont mis de côté pour réaliser de plus grands objectifs. Celle-ci est forcément étalée sur le long terme, retardée ; notre motivation va donc être mise à l’épreuve constamment. Ceux qui réussissent sont ceux qui gardent leur objectif en tête et parviennent à mettre leurs envies naturelles de côté, et à s’organiser pour trouver le temps.

Savoir que les échecs font partie du chemin

Les champions savent rester concentrés malgré les faux départs et les échecs. Ils savent qu’ils font partie du chemin ! LeBron a dit : « Don’t be afraid of failure, this is the way to succeed ». On entend parfois que LeBron a été chanceux ; il répondrait peut-être qu’on crée sa chance en travaillant sa motivation, et en gardant toujours ses objectifs en tête, « Eyes on the Price » !

Sources :

The Winner’s Brain (8 Strategies Great Minds Use to Achieve Success) – Jeff Brown and Mark Fenske

>> http://www.amazon.com/The-Winners-Brain-Strategies-Achieve/dp/0738214698

Photo By: zeenews.india.com, Paul Zimmer, forums.theganggreen.com