Milan AC

Et l’AC Milan retrouvait un splendeur passée ? Décevant ces dernières saisons, le club mythique reprend du poil de la bête.

Alors que le navire milanais était en train de couler à la fin de l’année 2018, des arrivées ainsi que des remaniements au sein de cet effectif ont totalement changé la donne. Nous sommes le jeudi 13 décembre 2018, il est 23 heures au Pirée, lorsque l’aventure européenne de l’AC Milan s’interrompt brutalement. Le club lombard vient de perdre 3-1 face à l’Olympiakos (alors qu’une défaite, même par un but d’écart, était tolérée pour accéder aux 16es de finale) et sort donc par la petite porte de l’Europa Ligue en terminant troisième de son groupe.

Au-delà des résultats affichés par le club dans ce modeste groupe (l’Olympiakos, le Bétis Séville, et le club luxembourgeois de Dudelange), c’est bien les comportements et mentalités affichés par les troupes de Gennaro Gattuso qui dérangent. Comment le second recordman de la coupe aux grandes oreilles (7 titres dont le dernier sacre européen en 2007) peut désormais afficher un tel visage depuis le départ de ses stars Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva en 2012 ainsi que de son entraîneur Massimiliano Allegri en 2014 ? Pourtant, après une période de disette, les signaux étaient revenus au vert du côté des rossoneri, avec notamment le retour de Léonardo en tant que directeur sportif, à la suite du désastre du fonds d’investissement Elliott et des potentiels menaces de suspension qui pesaient sur le club.

Cependant, le club italien ne parvient toujours pas à s’imposer et pointe donc à la 9e place du Calcio à la fin de la phase aller. De multiples interrogations surgissent alors : Gennaro Gattuso doit-il être licencié ? L’équipe doit-elle être remaniée ? Il va alors s’opérer d’importants changements au sein du club ; même si le Milan garde sa confiance en son coach, le club va tout de même se séparer de son buteur phare, Gonzalo Higuain, débarqué 6 mois plus tôt en provenance de la Juventus.

Deux recrues font alors leur apparition. Tout d’abord la surprise de ce début de saison, l’attaquant polonais du Genoa, Piatek, pisté par le Real Madrid et co-meilleur buteur du championnat avec Cristiano Ronaldo. Vient ensuite Lucas Pachetta, milieu et futur espoir brésilien. Dès les premiers matchs, les éclairs de génie de ces deux joueurs ont marqué les esprits.

Même si Pachetta est plus présent dans la construction et la récupération que dans la finition, Piatek ne perd pas de temps pour se distinguer et se permet le privilège de marquer au moins un but lors de ses 5 premiers matchs avec l’AC Milan. Les mots de l’entraîneur illustrent bien les prestations de son buteur « Il ne parle pas beaucoup, quasiment pas même, mais il tient toujours le même discours « Je veux marquer ! » ».

Les résultats du club ainsi que la physionomie du jeu vont totalement changer avec 6 victoires en 7 matchs ; la nouvelle star polonaise faisant parler d’elle à chacune de ces rencontres. À tel point que moins de 3 mois après, suite à leur victoire 2 à 1 à Vérone, les rossoneri sont 3ème et ont 1 point d’avance sur le rival Intériste à quelques jours du fameux derby de la Madonina, tant convoité dans la ville milanaise. Et si ces derniers regardaient plus loin ? À 10 journées de la fin du championnat, alors que le titre semble une nouvelle fois promis à la Juventus et à sa kyrielle de stars, le retard sur le Napoli et donc sur la 2e place ne cesse de se réduire. Ajouté à cela la période creuse que l’ancien club phare de Diego Maradona connaît actuellement (d’autant plus que cette équipe est toujours en course en Europa League, leur planning de rencontres étant donc alourdi) et les rouges et noirs peuvent se prendre à rêver…

Les Milanais ont-ils les épaules assez larges pour aller voir plus haut et plus loin ? Et est-ce que le renouveau de stars est en marche, à l’image des grandes années du Milan ? Affaire à suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here