MMA – Champion poids lourd de l’UFC, Francis Ngannou était simple spectateur de la victoire de Ciryl Gane face à Derrick Lewis lors de l’UFC 265.

En main-event de l’UFC 265 à Houston, Ciryl Gane s’est imposé par TKO face à Derrick Lewis pour s’emparer de la ceinture intérimaire des lourds. Le Français a ainsi validé son ticket pour l’unification face à son ancien partenaire d’entraînement Francis Ngannou, propriétaire de la ceinture.

Interrogé par GQ concernant sa relation avec l’UFC, et la manière dont il a vécu le titre intérimaire, le Predator a répondu : « Je pense que ce n’était que business (concernant l’UFC 265), et l’UFC voulait faire un pay-per-view à Houston. Ce n’était pas le bon moment pour moi, mais ils voulaient le faire quoiqu’il arrive. Juste avant ça, ils me demandaient si j’étais prêt à me battre en septembre et je leur ai dit que je serais plus que prêt. Puis, tout à coup, nous voyons qu’ils avaient un titre intérimaire… Je ne sais pas ce qui s’est vraiment passé. Tout vient de l’UFC. Ils seront les seuls à savoir ce qui s’est passé. »

SUR LE MÊME SUJET :

« Absolument (j’ai l’impression que l’UFC essaye de dévaluer mon titre) ! Voilà comment je me sens. Il y a une chose : si vous dites que vous comprenez l’UFC, et comment ils gèrent le business, cela signifie que vous ne comprenez rien. C’est comme ça : ça peut être très spontané, prématuré, et les décisions viennent de nulle part. Ils surgissent comme ça : boum ! Mais au bout du compte, les choses se feront. C’est juste une question de temps. »

Ngannou ajoute : « Oui. J’ai ce sentiment (que l’UFC m’a manqué de respect). Tout récemment, ils m’ont donné le champion des poids lourds de l’UFC, et quelques mois plus tard, ils parlent de quelqu’un d’autre comme champion. Parfois, je ne sais même pas si je suis vraiment le champion ou non. C’est vraiment déroutant. »

Partager cet article

Crédits photosZuffa LLC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.