Blessé au pied gauche la semaine dernière lors d’un entraînement du Bayern, Manuel Neuer ne jouera pas contre le PSG mercredi. Une excellente nouvelle pour le club parisien, surtout quand on regarde les stats du meilleur gardien du monde.

Un Manuel Neuer absent, c’est toujours un gage de réussite supplémentaire pour l’équipe adverse. Et pour cause, lorsque le natif de Gelsenkirchen n’est pas dans les cages, le club bavarois n’est tout simplement plus le même. Il n’y a d’ailleurs qu’à regarder les statistiques de Neuer en Ligue des Champions pour s’en persuader.

L’un des meilleurs en C1

https://youtu.be/szjMorghfC8

Source : Skores Youtube

Malgré une élimination précoce des siens en quarts de finale – contre le Real Madrid – l’an dernier, celui qui est considéré comme l’un des meilleurs portiers de l’histoire n’avait pas fait dans la demi-mesure à l’heure d’affronter les différentes formations du vieux continent. Plus grand nombre d’arrêts sur l’ensemble de la compétition (34), meilleur ratio arrêt/buts, jeu au pied le plus précis (83%) : l’Allemand avait sorti toute la panoplie du parfait rempart en Champions League lors de la dernière édition. Malgré les six encaissés contre les Madrilènes, il avait même concédé moins de buts que Jan Oblak et Danijel Subasic, demi-finalistes de l’épreuve. Lourd.

SUR LE MÊME SUJET :

Un remplaçant hésitant

Blessé et indisponible pour au moins quatre mois, l’ancien gardien de Schalke ne fera pas donc pas le déplacement au Parc des Princes ce soir, au grand plaisir du PSG. Pour le remplacer, c’est Sven Ulreich qui devrait être choisi par Carlo Ancelotti, comme ce fut le cas lors des dernières sorties du Bayern en Bundesliga. Et là, ce n’est clairement pas la même limonade.

S’il reste bien entendu un gardien de qualité, Ulreich ne présente pas vraiment les mêmes garanties que son compatriote dans les buts. Depuis son arrivée au Bayern, il n’a par exemple su garder ses cages inviolées qu’à trois reprises en 9 apparitions, rien d’étincelant quand on connaît la maîtrise du club bavarois dans son championnat local.

Encore jamais apparu en Ligue des Champions au cours de sa carrière, le natif de Schorndorf n’a d’ailleurs pas préparé au mieux sa grande première ce week-end, en réalisant une prestation catastrophique sur la pelouse de Wolfsburg, auteur notamment d’une boulette énorme sur le but du jeune Arnold (2-2).

Un manque de confiance flagrant dont devront profiter les Parisiens, la MCN en tête, pour mettre rapidement à mal un Bayern qui n’a pas besoin d’être aidé. La dernière fois que les Allemands sont venus à Paris, c’était en l’an 2000 pour une défaite 1-0. On espère que la bande d’Emery fera au moins aussi bien ce soir. Absence du mur allemand oblige.

Partager cet article

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.