Le 28 novembre prochain, Mike Tyson fera son grand retour sur les rings face à Roy Jones Jr. Il est revenu sur les contrôles antidopage lors de sa carrière.

Véritable superstar de la boxe anglaise, Mike Tyson était un véritable phénomène. Attraction du pay-per-view, l’Américain a marqué par sa puissance, sa vitesse, et son charisme durant sa carrière longue de 20 ans. Le 28 novembre prochain, Iron Mike, 54 ans, revient face à une autre légende, Roy Jones Jr., pour un combat d’exhibition. Alors que le duel se déroulera dans des conditions particulières (durée et nombre de rounds, intensité…), Tyson est revenu sur sa carrière professionnelle… et les contrôles antidopage. Il utilisait notamment un Whizzinator, un faux pénis relié à une seringue contenant de l’urine pour tricher (via Hotboxin’).

« C’était génial. Je mettais l’urine de mon bébé. Une fois, j’ai utilisé celle de ma femme et ma femme m’a dit ‘Bébé, tu ferais mieux d’espérer que les résultats ne reviennent pas avec ceux d’une personne enceinte, ou quelque chose comme ça’. Du coup, je me suis dit qu’on n’allait plus utiliser son urine, mais celle de l’enfant. Parce que j’ai eu peur que la pisse revienne avec des résultats d’une personne enceinte. »

Mike Tyson a utilisé le Whizzinator durant toute sa carrière pour masquer notamment sa consommation de cocaïne et marijuana. En 2000, avant d’avoir eu la chance de sortir l’appareil, il aura toutefois été testé positif à la marijuana, et sanctionné de 200 000$ d’amende.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here