Anthony Joshua

En tombant face à Andy Ruiz Jr., Anthony Joshua a perdu son statut d’invincible et ses titres mondiaux. Pagaille en approche.

Remplissant des stades au Royaume-Uni, Anthony Joshua arrivait aux États-Unis en superstar. Pour ses débuts aux US, il faisait escale au mythique Madison Square Garden. Malheureusement pour lui, la soirée ne se passait pas comme prévu. Samedi 1er juin, Andy Ruiz Jr. est devenu le premier homme à battre AJ, par TKO au septième round s’il vous plaît.

Avec un bilan de 22-1 (20 KOs) désormais, Anthony Joshua ne possède plus les ceintures WBA, IBF, WBO et IBO. C’est son tombeur, Andy Ruiz Jr. qui est le nouveau champion du monde. Dans le cadre d’une clause de revanche, AJ va pouvoir avoir une deuxième chance ; vraisemblablement entre novembre et décembre. Il pourra ainsi tenter d’effacer l’affront.

Eddie Hearn, promoteur de Joshua, s’attend à ce que tous les titres WBA, IBF, WBO et IBO soit en jeu : « La revanche est prioritaire. La prochaine défense obligatoire est la WBO. Anthony ne voulait pas perdre l’une de ces ceintures. Chaque ceinture sera en jeu dans la revanche. Andy a la chance de défendre ses ceintures puis de continuer à se battre pour le titre avec Wilder et Fury. AJ voudra récupérer sa ceinture, mais il voudra battre Andy Ruiz. Je pense que chacune de ces ceintures sera en jeu. » On peut sérieusement douter de la déclaration d’Eddie Hearn. En effet, la boxe n’attend pas.

Si la situation avec la WBO semble résolue, quand est-il de la ceinture IBF ? On peut complètement imaginer la fédération forcer un combat entre Pulev (représenté par le puissant Bob Arum de Top Rank) et Tyson Fury. En effet, un title fight pour la ceinture IBF doit arriver prochainement… et les deux boxeurs sont chez Top Rank / ESPN. Kubrat Pulev est même le challenger numéro 1 officiel à la ceinture IBF. Eddie Hearn devra donc convaincre la fédération d’attendre à novembre. Pas évident…

Alors que l’on avait deux champions du monde (Joshua et Wilder) pour tous les titres mondiaux chez les lourds, on risque d’assister à un éparpillement des ceintures. Même si la WBO et l’IBF patientent pour la revanche entre Ruiz et Joshua, le vainqueur ne pourra pas ensuite défendre ses ceintures, car les fédérations voudront les fameuses « mandatory defenses » au même moment. D’autant plus que Dillian Whyte et Oleksandr Usyk poussent énormément du côté de la WBO. La solution serait que Ruiz affronte directement Wilder pour une unification. Toutefois, cela semble hautement improbable, du fait des obligations contractuelles des deux hommes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here