MMA – Ce samedi, l’UFC propose une carte un peu moins chargée qu’à l’accoutumée. Il y a pourtant de bonnes raisons de suivre cette Fight Night.

Chaque semaine ne peut pas offrir une carte surchargée à l’UFC. Heureusement pour nous, l’organisation reine n’est pas la seule à l’affiche : ARES 6 portera haut le flambeau du MMA français ce vendredi soir, et le Eagle FC de Khabib Nurmagomedov proposera quelques matchs très intéressants avec notamment à l’affiche plusieurs anciens de l’UFC. L’UFC Fight Night : Holm vs Vieira, ce samedi, n’est pas l’événement de l’année mais compte également de beaux arguments à découvrir. La Sueur vous propose donc 5 bonnes raisons de regarder l’UFC Fight Night 206 !

Holly Holm vers son dernier title shot ?

Le 15 novembre 2015, Holly Holm rentrait dans la légende. Sa victoire retentissante face à Ronda Rousey a fait le tour du monde, les images de sa victoire par headkick sont rediffusées chaque année en boucle. Holm avait réussi l’impossible. Elle devenait la première femme à battre Ronda Rousey en MMA et prenait la ceinture bantamweight à l’une des plus grandes stars de l’histoire de l’UFC. Certains considèrent cependant que « The Preacher’s Daughter » surfe depuis un peu trop longtemps sur cette vague.

https://twitter.com/LaSueur_off/status/1526548396470935552

Depuis sa victoire, Holm, alors invaincue, reste en effet sur un bilan de 5 défaites pour 4 victoires. Après trois défaites consécutives, dont une pour le titre featherweight contre Germaine De Randamie, Holm avait rebondi en mettant KO Bethe Correia. Cela lui avait suffi pour obtenir un nouveau title shot, encore en featherweight. Elle s’inclinera à nouveau face à Cris Cyborg. Une nouvelle fois, une seule victoire face à Megan Anderson et Holm revenait pour le titre, face à Amanda Nunes…et perdait par headkick, ironie du sort. À 40 ans, elle espère encore obtenir une chance de titre. Holm reste sur deux victoires d’affilée et est classée n°2 en bantamweight. Si elle vient à bout de Ketlen Vieira, elle pourrait bien à nouveau tutoyer les sommets.

Michel « Showtime » Pereira

Michel Pereira est une bonne raison à lui seul d’allumer sa télévision. Le Brésilien s’est fait remarquer en dehors de l’UFC par le grand n’importe quoi qu’il amène dans la cage. Superman punch, coups de pied en s’aidant de la cage, acrobaties en tout genre, Pereira est unique. Et ceux qui pensaient que son style ne fonctionnerait pas à l’UFC en ont vite été pour leurs frais. « Demolidor » a démoli Danny Roberts d’un coup de genou sauté très spectaculaire, après avoir dansé comme il sait si bien le faire, dès son arrivée dans l’organisation.

https://twitter.com/LaSueur_off/status/1526845481447456768

Pereira a ensuite appris une dure leçon. Face à un adversaire très discipliné, Tristan Connelly, il s’est incliné à la décision unanime après avoir épuisé tout son cardio en mouvements inutiles. Une deuxième défaite, par disqualification pour coup de genou illégal alors qu’il ridiculisait jusque là Diego Sanchez, l’a ensuite forcé à se remettre en question. Résultat : quatre victoires consécutives, et un Michel Pereira rappelant à tous qu’il est un athlète de haut niveau avant d’être un clown. Ce samedi, il affronte Santiago Ponzinibbio. En cas de victoire, il intégrera le top 15 et à seulement 28 ans, il peut devenir une vraie star de l’UFC.

Dusko Todorovic, seul homme à avoir mis Pereira KO

Avant le co-main entre Pereira et Ponzinibbio, Dusko Todorovic affrontera Chidi Njokuani. Le nom de Todorovic ne vous dit peut-être rien, mais il rappellera de mauvais souvenirs à Michel Pereira. Le Serbe est en effet le seul homme à avoir mis TKO « Demolidor ». C’était en 2018, au Serbian Battle Championship. Acculant Pereira, le faisant reculer par sa pression, Todorovic avait fini par foudroyer le Brésilien contre la cage, forçant l’arbitre à intervenir après quelques coups au sol.

SUR LE MÊME SUJET :

Aujourd’hui, « Thunder » Todorovic concourt une division au-dessus de Pereira. Un rematch semble peu probable. Mais Dusko compte déjà deux victoires par TKO à l’UFC, entrecoupées de deux défaites. Passé par le Contender Series, il espère bien continuer à progresser au sein de l’organisation.

Chase Hooper, l’un des plus jeunes de l’UFC

Le tout jeune Chase Hooper est probablement l’un des athlètes les plus sympathiques de l’UFC. Très drôle micro en main, il avait notamment piégé Jorge Masvidal en lui faisant croire que Ben Askren était son père. « Gamebred » s’était alors excusé d’avoir mis KO « le père » de Hooper si violemment. S’il n’a aucun lien de parenté avec « Funky Ben », Hooper en a la coupe de cheveux…et le style dans la cage.

https://twitter.com/btsportufc/status/1526970984166834176

Chase Hooper est en effet un grappler de haut vol et cherchera toujours à amener le match au sol. Ceinture noire de jiu-jitsu brésilien, il remportera deux victoires à l’UFC grâce à cette arme. Problème : son striking est inexistant. Résultat : dès qu’il ne parvient pas à amener ses adversaires au sol, la défaite est au bout. Hooper n’a cependant que 22 ans, ce qui en fait le troisième athlète le plus jeune de l’UFC. Face à Felipe Colares, surtout connu pour son sol, il devrait pouvoir rebondir. Avant de continuer sa progression…

Polyana Viana et le voleur malchanceux

Le nom vous dit peut-être quelque chose. L’histoire, en tout cas, avait fait le tour du monde. En 2019, Polyana Viana se faisait accoster par un individu alors qu’elle attend son bus devant chez elle, à Rio de Janeiro. Le voleur sort alors une arme factice et tente de voler le téléphone de Polyana. Manque de chance, la Brésilienne est bel et bien une pratiquante de MMA accomplie. Elle réagit en un éclair, frappe l’homme, le soumet et appelle la police. Rust vous racontait cette anecdote dans un récent épisode de ses Contes du Père Rusty.

Ce samedi, Polyana Viana fait son retour dans l’octogone. Après sa mésaventure médiatisée, la « Dame de Fer », son surnom, n’avait pas réussi à faire fructifier cette célébrité via des victoires. Elle enchaînera en effet deux défaites en 2019. Depuis, elle a redressé le tir et reste sur deux victoires, dont une Performance de la soirée en 2021 face à Mallory Martin pour sa soumission par clef de bras. Une troisième victoire d’affilée peut la rapprocher du top 15.

Partager cet article

SourceUFC
Crédits photosYouTube UFC
Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    Moi qui penser me réveiller vers 2h pour ne pas rater Pereira, après lecture de l’article il semblerait bien que je reste éveiller pour tout suivre tiens ! *pouce vers le haut + sunglasses*

    Répondre