Emotional Intelligence 2.0

J’ai commencé la méthode “Emotional Intelligence 2.0” : un livre recommandé par le Dalaï-lama lui-même! Après avoir scratché le foil gris qui se trouve à la fin du livre pour obtenir mon code perso, j’ai été faire mon test d’EQ (« Emotional Quotient ») en ligne.

L’EQ ou Quotient Émotionnel, c’est l’équivalent du Quotient Intellectuel… Pour nos facultés émotionnelles! C’est notre capacité à reconnaitre nos propres émotions et celles des autres, et à utiliser ce savoir pour gérer au mieux notre comportement et nos rapports aux autres. Il n’y a pas de lien reconnu entre le QI et l’EQ ; l’’intelligence cognitive n’est pas l’intelligence tout court, qui est notre capacité à apprendre. Notre Quotient Intellectuel et notre personnalité ne peuvent plus, ou très peu changer une fois que nous sommes adultes… Notre EQ en revanche, peut tout à fait changer si on y consacre un peu d’effort !

Comment ça marche? Nos cerveaux sont branchés de façon à faire de nous de vraies créatures émotionnelles. Nous ressentons des émotions pour presque tout ce qui se passe autour de nous (facile donc de les oublier !). Elles viennent toujours de quelque part, de notre histoire personnelle ou de nos expériences passées avec des situations similaires. Cela dit, on se demande souvent pourquoi est-ce qu’on a pensé ou régit comme ça dans telle situation.

Très peu de gens sont capables d’identifier leurs propres émotions (36% d’entre nous selon les auteurs), et encore moins de les utiliser à leur bénéfice. Ce n’est pourtant pas aussi compliqué qu’on le pense. Toutes sont dérivées de 5 principales émotions : la joie, la tristesse, la colère, la peur et la honte. Apprendre à les connaitre et à comprendre d’où elles viennent peut nous permettre de les contrôler, voire de les changer si elles ont un impact négatif! Les auteurs annoncent qu’augmenter notre EQ ne peut avoir que des conséquences positives sur notre vie. Ce quotient compterait pour 58% de nos performances pour tout type de job.

J’ai trouvé mon évaluation d’EQ plutôt juste. Il n’est pas très élevé pour le moment, mais ce n’est que le début de mon chemin vers un EQ exceptionnel! Les résultats du test donnent une vue claire des points sur lesquels il faut travailler, et on retourne au livre pour connaitre les méthodes proposées pour progresser et devenir un Myself 2.0.

Dès le début du livre, es auteurs sont clairs : nous ne pouvons pas contrôler le fait d’avoir des émotions. Mais nous pouvons adapter la façon dont nous y réagissons, et les pensées qui en découlent ! On travaille sur quatre points : l’habilité à comprendre nos propres émotions (self-awareness), et celle de de contrôler nos réactions et tendances naturelles (self-management).

On se concentre aussi ses compétences sociales, à savoir la capacité à capter l’humeur des autres et leurs motivations (social awareness) mais aussi celle d’utiliser cette compétence pour améliorer la qualité de nos relations (relationship management).

Je conseille à tout le monde de s’intéresser à son propre EQ. Devenir plus « émotionnellement intelligent » demande certes un vrai travail sur soi-même, mais il est certain que cela peut nous rendre (et même les gens qui nous entourent) plus heureux !

Photo By: talentsmart.com