Lors des ADCC West Coast Trials aux États-Unis, l’un des deux pratiquants à refuser de taper alors qu’il se faisait soumettre : mauvaise idée.

Au judo comme en jiu-jitsu brésilien et autres techniques de grappling, il est de coutume de « taper » pour signifier son abandon. Toutefois, il n’est pas rare de voir des pratiquants aller jusqu’à la perte de conscience (étranglements) ou à la cassure d’un membre (soumission) par fierté ou excès de confiance.

Le dernier exemple en date s’est passé lors des ADCC West Coast Trials, premières étapes de sélections de la crème de la compétition mêlant jiu-jitsu brésilien, judo, sambo et lutte. Sur Kimura, Ethan Crelinsten a solidement tenu son adversaire…qui n’a pas tapé. Comme vous l’imaginez, la très lourde sanction est tombée. Pour une question de fierté, le perdant du jour a gagné un plâtre…

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *