La Sueur était présente ce week-end pour l’avant-première du nouveau film d’Ang Lee, Gemini Man. A voir ou non? La réponse, tout de suite.

Ang Lee fait son retour après trois ans d’absence. Le réalisateur connu notamment pour ces films Le Secret de Brokeback Mountain (2005) et L’Odyssée de Pi (2012) revient ce 2 octobre 2019 pour nous livrer une prestation visuelle tout bonnement incroyable. Explications. Avec Gemini Man, Lee réalise la prouesse de dédoubler un acteur bien connu du grand public: Will Smith. En effet, au cours du long métrage, Henry Brogan (aka Will Smith) devra se confronter à un ennemi bien particulier: lui-même. Synopsis.

Henry Brogan, agent du gouvernement, décide de prendre sa retraite, mais découvre de lourds secrets sur ses anciens employeurs. Son ex-mentor, en apprenant cela, décide d’envoyer un agent pour mettre fin aux jours de son ancien élève. Quelle fut la surprise de Brogan lorsqu’il voit que cet agent, en plus de prévoir tous ses coups, n’est autre que lui-même et rajeuni de 25 ans. Que va-t-il faire? Et comment va-t-il réagir face à cette révélation?

A post shared by La Sueur 💦 (@lasueur) on

Critique

La prestation est bluffante. Deux Will Smith à l’écran. Que rêvez de plus? On a l’impression de voir le Prince de Bel Air en chair et en os. De plus, c’est un quasi-sans-faute pour les scènes de combats (malgré de la CGI facilement identifiable selon certains plans). Accompagnés d’une qualité d’image performante, avec plus de 120 images par seconde, les échanges sont éblouissants que ce soit lors des fights scenes ou des scènes de dialogues. Voir Will Smith se donner la république à lui-même n’est-il pas un concept fascinant?

Et pourtant. Hormis la qualité visuelle indéniable de Gemini Man, le scénario de David Benioff (Game Of Thrones), Billy Ray (Hunger Games), et Darren Lemke (Shazam!), n’arrive pas à suivre. On ressort de la salle avec le sentiment qu’Ang Lee a voulu resté en surface sans vraiment rentrer dans le détail de son propos principal. Qui est: si j’étais face à mon moi plus jeune, que pourrais-je lui dire? Nous n’irons pas jusqu’à dire que cette idée a été mal traitée, car, comme l’a cité Lee lors de ses échanges avec le public, il a fortement réfléchi à ce concept-là. Et des pistes de réponses sont données sans vraiment rentrer dans le détail.

Gemini Man

Le caractère inhumain de la création de clones a même été mis en exergue au cours du film, allant jusqu’à nous rallier du côté de l’antagoniste. Néanmoins, là encore, cette idée est expédiée avec une grande rapidité. Côté casting, les deux Will Smith sont accompagnés de Mary Elizabeth Winstead (Die Hard : Belle journée pour mourir, L’école Fantastique) camarade agent de Brogan, et Clive Owen (Sin City, Children Of Men) son mentor. Ce sont les personnages qui ressortiront principalement du film. Bien que la présence de Benedict Wong (Doctor Strange, Prometheus) apporte un côté humoristique supplémentaire au film, il joue un rôle plus secondaire qu’autre chose.

On retiendra donc qu’Ang Lee a réalisé un véritable travail à la réalisation en nous offrant un spectacle éblouissant digne des plus grands blockbusters. Cependant, le scénario reste vraiment simple pour un film qui aurait pu être beaucoup plus abouti. C’est maintenant à vous de vous faire votre propre avis, et de trouver des réponses à ces multiples questions ouvertes disséminées tout au long du long-métrage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here