Cedric Doumbe Glory

Au Zénith de Paris, le Glory donne rendez-vous aux fans de kickboxing avec une carte pour le moins prometteuse.

Pour son grand retour à Paris, le Glory Kickboxing, organisation la plus prestigieuse de la discipline, a réservé un plateau intéressant ! Pour un événement annoncé assez tardivement, le Glory a réussi à ramener ses tauliers : Anissa Meksen, Cédric Doumbé et Artem Vakhitov. Il reste encore quelques places en vente ici.

Meksen (98-4) est la championne féminine de kickboxing la plus dominante au monde aujourd’hui. Elle est arrivée au GLORY en juillet 2017 après une série de 32 combats sans défaite et est devenue championne dès décembre 2017 en prenant la ceinture de Tiffany Van Soest. Depuis son arrivée, hormis une défaite par décision partagée pour le moins contestable (vengée depuis), c’est un sans faute. Au Glory 66, Sofia Olofsson occupe le costume de grandissime outsider.

Le champion du monde des poids welters et parisien, Cédric ‘The Best’ Doumbé (72-­6-­1, 42 KOs), remettra sa ceinture en jeu face au numéro 1 de la catégorie, Alim ‘The Professor’ Nabiyev (51­-7, 21 KOs). Bien celui qui arrivera à prédire le résultat de ce combat. Pire matchup possible pour Doumbé, son adversaire est même le dernier à l’avoir battu.

Artem Vakhitov (20-­5, 8 KOs), le champion du monde des poids lourds-­légers, se déplacera de Sibérie pour défendre sa ceinture pour la cinquième fois. Il fera face à l’imposant jeune espoir Donegi ‘The Silverback’ Abena (24­-5, 6 KOs). Vu comme l’un des meilleurs au classement pound for pound, le Russe part grandissime favori.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here