Censé enfin faire son retour à l’UFC le 7 juillet prochain, malheureusement pour lui, il devra encore patienter avant de retrouver la cage.

Suspendu pour six mois par l’USADA entre septembre 2018 et mars 2019, Sean O’Malley devait revenir à l’UFC 239. Malheureusement, le jeune combattant de 24 ans connaît la même mésaventure que Jon Jones. L’Ostarine, la substance interdite pour laquelle il avait été suspendu, a refait surface, en très faible quantité, lors d’un contrôle antidopage. Le combattant l’a expliqué sur Instagram : « selon USADA, il s’agit probablement d’un résidu par rapport à l’année dernière et que ce faible niveau ne m’apporte aucun avantage en termes de performance. »

De ce fait, la commission athlétique du Nevada a temporairement suspendu O’Malley. Pour rappel, l’UFC 239 se déroule à Las Vegas. On se souvient que Jon Jones avait connu la même mésaventure par le passé. L’UFC avait in extremis déplacé l’événement de Las Vegas à Los Angeles. N’ayant pas le même statut et n’étant pas main-event, Sean O’Malley n’a logiquement pas droit aux mêmes aménagements. Le prospect va donc devoir un peu plus ronger son frein : « Puni deux fois pour n’avoir rien fait de mal. Je n’ai jamais rien pris d’illégal. Je ne sais pas ce qui va se passer, mais je vais continuer à m’entraîner et à m’améliorer chaque jour. »

Partager cet article

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *