Kickboxeur de légende, Badr Hari a été pris par la patrouille et est donc suspendu pour plus d’un an. Un nouveau coup d’arrêt dans sa carrière.

En mars 2018, lors du Glory 51, Badr Hari était contrôlé positif. L’ISR (Instituut Sportrechtspraak en Hollande) a décidé de le suspendre pour 19 mois. Cette suspension est rétroactive au 7 mai 2018. Au mieux, la légende pourra donc revenir le 7 décembre 2019. Le jour de son contrôle positif, Badr Hari s’était imposé par décision unanime contre Hesdy Gerges, lui aussi contrôlé positif. Par conséquent, le résultat du combat a été transformé en sans-décision.

SUR LE MÊME SUJET :

Marshall Zelaznik, le Président Directeur Général du Glory a tenu à apporter une réponse claire contre le dopage : « GLORY prend fermement position contre l’utilisation de substances interdites et attend des athlètes les normes les plus strictes. GLORY s’engage à rester un chef de file dans la lutte contre l’utilisation de substances améliorant la performance dans notre sport. »

Partager cet article

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Badr Hari de retour au Glory Kickboxing, contre quel adversaire ?

    […] décision contre Hesdy Gerges fut entachée d’un contrôle antidopage positif. Purgeant une suspension de 19 mois suite à ce contrôle depuis mai 2018, il ne devrait pas revenir avant […]

    Répondre