Légende de la boxe à part entière, Jack Johnson reste dans les livres d’histoire comme le premier champion du monde poids lourd en boxe.

Le 26 décembre 1908, Jack Johnson (73-13-10 (5)) devenait champion du monde en s’imposant à la décision contre Tommy Burns. Il conservait sa ceinture jusqu’en 1915 et une défaite par KO contre Jess Willard. En tout, Johnson aura défendu son titre mondial 8 fois avec succès.

En 1912 cependant, le champion était arrêté pour avoir violé le Mann Act en ayant des relations avec une femme blanche. Sa relation avec Lucille Cameron était jugée immorale, car celle-ci était officiellement accusée de prostitution (et surtout blanche). Si le cas tombait à l’eau, il se retrouvait pris dans des accusations similaires avec Belle Schreiber (elle aussi blanche). Condamné à 1 an et 1 jour de prison par un jury exclusivement blanc…Johnson partait en exil. Il se rendait finalement aux autorités en 1920 et purgeait cette peine « que beaucoup considèrent comme une injustice à motivation raciale » selon Trump.

SUR LE MÊME SUJET :

Ce jeudi 24 mai, le Président des États-Unis a donc réhabilité le boxeur. Entouré de Sylvester Stallone, Deontay Wilder ou encore Lennox Lewis, Trump a rendu un bel hommage à la légende : « Je saisis cette occasion très juste, je crois, pour corriger un mal qui s’est produit dans notre histoire et honorer un champion de boxe vraiment légendaire. C’est un honneur de le faire. Il était temps. »

Partager cet article

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.