On running Cloud X

On fait le point sur un jeune arrivant dans l’univers de la course à pied : On Running. Une marque suisse à la croissance impressionnante.

On Running, c’est l’histoire d’une jeune entreprise suisse qui a été fondée par le triple champion du monde de biathlon et multiple vainqueur de l’Ironman, Olivier Bernhard, et ses amis Caspar Coppetti et David Allemann.  Ainsi depuis 2010, la marque vise au confort optimal de ses utilisateurs par une légèreté inédite. En 2014, leur best-seller, la On Cloud sortait sur le marché. On parle ici de la chaussure de running à l’amorti intégral la plus légère du monde !

Désormais, la boîte connaît « la croissance la plus rapide dans l’industrie du running » (selon son co-fondateur Caspar Coppetti). On parle ainsi d’une évolution, entre 2016 et 2017, de +124% en France. Nous avons eu l’occasion de discuter avec Vesna Stimac, la responsable des relations médias de la marque. Elle nous disait ainsi qu’On avait 85% de recommandation positive de la part des utilisateurs, contre 46% en moyenne pour la concurrence. Des chiffres inédits pour le secteur du running. Dans l’industrie en globale, seule Tesla est au-dessus selon Stimac, avec 94% de reco positive.

On Running Cloud vs Cloud X

Cette année, On sort la Cloud X, une version plus sportive, plus orientée performance que son modèle phare. X comme polyvalente, comme remix selon le cofondateur Caspar Coppetti. Encore plus légère que la précédente, elle est moins orientée cross-training et lifestyle que la précédente.  On ne va pas se mentir, les différences visuelles sont minimes (image ci-dessus). Toutefois, une fois aux pieds, on sent bien la diff’. La semaine dernière, à Paris, nous avons l’occasion de tester brièvement la Cloud X. Elle est effectivement plus dynamique, flexible que son aînée. On apprécie également un renfort au niveau du talon…plus propice à la pratique du running… Enfin, les deux chaussures proposent deux types de laçages. Un à entrée facile, plutôt orientée lifestyle et cross-training, l’autre classique pour les bonnes grosses séances à l’ancienne.

Seuls bémols pour les deux modèles, surtout en cette période de l’année : ils ne sont pas waterproof.  Pour le reste, c’est du tout bon. On laissera le soin à votre spécialiste de running favori de vous faire un point complet sur leurs semelles extérieures et intérieures aux petits oignons. Au niveau tarif, on est sur quelque chose de très correct : 140 euros pour la Cloud et 150 euros pour la Cloud X.  Désignées et imaginées en Suisse, les chaussures sont fabriquées au Vietnam.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here