Interview Rizlen Zouak – « Je suis une sauvage »

Élève de Fernand Lopez au MMA Factory, Rizlen Zouak affronte Amanda Lino pour la ceinture bantamweight de l’EFC à l’EFC 70.

Avec un bilan de 3-0 en carrière et autant de finishs, Rizlen Zouak a parfaitement réussi sa transition vers le MMA. La judokate, double Olympienne espère décrocher sa première ceinture mondiale, ce samedi contre Amanda Lino (3-1). The Lioness of the Atlas a accepté de répondre à nos questions.

Rizlen, peux-tu nous raconter ta rencontre avec ton coach, Fernand Lopez ?
Il y a 10 ans, j’ai rencontré Fernand Lopez à l’INSEP. On était à l’école ensemble. J’ai vu son projet de salle et il m’a parlé du MMA. Quand j’ai vu ce que c’était, j’ai trouvé ça très intéressant. Je lui avais promis qu’après ma carrière de judo, je me mettrais au MMA et viendrai dans sa salle et c’est ce que j’ai fait deux avant les Jeux de Rio. Je suis venu dans sa salle. Ensuite je me suis concentré sur les Jeux puis j’ai pris une pause de 5 mois. On a vraiment commencé en janvier 2017. Maintenant je suis au MMA et j’ai un objectif : c’est l’UFC.

L’UFC est ton objectif, où est-ce que tu te vois à la fin de l’année ? Tu t’imagines faire face à celles qui t’inspirent ?
Je ne sais pas encore, ce qui doit arriver arrivera. Tout est écrit. J’ai pour objectif d’être à l’UFC en 2018. C’est l’objectif qu’on a avec Fernand. Je ne peux rien dire, mais j’espère qu’après ce combat, ce sera directement l’UFC.

Moi je n’ai fait qu’un combat en featherweight, mais je suis une vraie bantamweight. Honnêtement, Ronda Rousey m’inspirait. On a beau cracher sur elle, j’aimerais bien avoir son parcours. J’ai beaucoup regardé comment elle combattait et j’ai vu ses lacunes en boxe. Donc j’ai commencé en MMA, je me suis saigné à la boxe pour qu’on ne me prenne pas pour une judokate pure. En général, ma référence, c’est Cyborg, au niveau sportif comme humain.

À l’UFC les femmes sont déjà bien présentes, quels conseils pourrais-tu leur donner pour promouvoir encore plus le MMA féminin ?
Il devrait essayer de faire une carte 100% féminine. Ce serait pas mal. Sinon mettre plus de filles sur les cartes, mettre trois ou quatre combats plutôt qu’un seul habituellement. Les femmes du MMA sont très sauvages. C’est très beau à voir.

Un pronostic pour ton combat contre Amanda Lino à l’EFC 70 ?
Je ne vais pas en Afrique du Sud pour rien. J’y vais pour la victoire. J’ai travaillé beaucoup de techniques et si je les mets en place ça va être très très violent. Je suis une sauvage. Dans la cage, je me déconnecte, j’y vais en mode sauvage. En mode lionne.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
NBA, NFL, UFC & more !
Photo By: EFC

Leave A Comment

Your email address will not be published.