Samedi 11 juillet, UFC 251, sur la Fight Island d’Abu Dhabi, Kamaru Usman et Jorge Masvidal vont pouvoir en découdre.

Ce combat extrêmement attendu des fans promet ! Après des mois de provocation, Kamaru Usman et Jorge Masvidal vont en découdre. De chaque côté, le trashtalk est affûté. Censé affronter Gilbert Burns le 11 juillet prochain, le champion welterweight fera finalement face à un véritable rival. Le Nigerian Nightmare est déterminé à l’idée d’en découdre et veut aussi la ceinture de BMF (via TMZ).

« Le combat se déroulera d’une manière spécifique, celle que je veux. Je domine du début à la fin dans chacun de mes combats. Je dis cela, et même lors du dernier combat contre Covington, oui j’ai pris quelques coups, mais j’étais toujours dominant dans tous les sens. J’ai contrôlé le combat, jusqu’à ce que je l’éteigne. »

« C’est comme ça que je combats. C’est comme ça que je m’entraînais au combat. C’est ainsi que mon esprit est formé. C’est ainsi que mon corps s’est entraîné. Ces gars-là ne comprennent pas jusqu’à ce qu’ils entrent avec moi et qu’ils se rendent compte qu’ils sont enfermés avec moi. »

« Ils disent que c’est le ‘BMF’, ils considèrent cela vraiment comme un titre, un peu comme un titre intérimaire ou autre. Ils considèrent vraiment cela comme un titre, alors vous savez quoi ? Après l’avoir démonté et fait de lui mon pantin, cette merde me reviendra pour que je puisse la jeter dans mon placard. »

« Pour moi, ce n’est que du business. Je ne vois aucun visage en particulier. Il va donc subir les mêmes sanctions disciplinaires que n’importe qui d’autre. Le 11 juillet, je ne vois aucun visage, juste du business. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here