Football – Bilan de mi-saison 2016/2017

Avec la fin récente des phases aller et la désignation des différents champions d’automne, La Sueur fait le bilan de ce début de saison et vous offre même ses pronostics. Un premier acte qui s’est révélé plein de rebondissements et de bonnes surprises.

Premier League, incroyable Conte

Alors que tout le monde attendait un duel Guardiola-Mourinho, l’Angleterre a le droit au non moins édifiant combat entre Antonio Conte et Jurgen Klopp. Après un départ un peu lent, les Blues de Chelsea ont littéralement marché sur la Premier League en enchaînant 13 victoires d’affilée à partir du moment où l’italien s’est enfin décidé à mettre en place son 3-4-3. Les retours au top de Hazard et Costa ajouté à l’effet Kante n’y sont bien sûr pas étrangers, mais les Blues ont vu leur incroyable série balayée par Tottenham et leur homme du moment, Dele Alli. Les Spurs ont la meilleure défense de PL et sont 3ème, juste derrière la meilleure attaque, Liverpool. Les Reds sont, eux, la bonne surprise de ce début de saison. Si leur bonne forme est à attribuer à tout l’effectif, la grosse satisfaction reste Sadio Mané, impliqué sur 12 buts en championnat depuis son arrivée sur les rives de la Mersey. Le Sénégalais prouve à chaque match que son transfert est justifié, ce que certains ont plus de mal à faire du côté de Manchester United. Malgré tout, un redressement notoire est apparu en fin d’année avec 6 victoires consécutives et le réveil de notre Pogba national.

Guardiola apprend de son côté la dure loi de la Premier League et n’affiche qu’une timide 4ème place alors que City était annoncé comme grand favori. L’Espagnol ne donne pas les résultats escomptés, mais peut être excusé par son manque d’expérience dans ce championnat, ce qui n’est pas le cas d’Arsène Wenger. L’entraîneur français semble devoir faire face au même problème chaque saison. Avec le retour d’un Giroud au top de sa forme et auteur dès le 1er janvier de ce qui pourrait être le plus beau but de l’année, Arsenal espère se remettre d’une période difficile qui lui vaut de n’être que 5ème. Les Gunners peinent à garder le contact avec le peloton de tête, mais sont loin d’être hors de la course au titre qui s’annonce palpitante une fois de plus.

Notre prédiction : Actuellement, le titre compte 6 prétendants. Les deux Manchester ne semblent pas présenter la solidité nécessaire pour prétendre à mieux qu’une place sur les basses marches du podium, voire à son pied. Arsenal et Tottenham ne semblent également pas pouvoir espérer mieux qu’une simple qualification en Ligue des Champions. La beauté de voir Liverpool soulever le trophée pour la première fois en 26 ans nous donne envie de miser sur eux, même si Chelsea a l’air bien parti.

 

Ligue 1, le retour du suspens

Bien fou celui qui aurait parié ça cet été, mais Nice est bien champion d’automne et Paris à la dernière place du podium à la trêve hivernale. Avec une seule défaite en 19 rencontres, la bande de Balotelli a mis à mal la hiérarchie établie depuis 5 longues années en L1 et s’est confortablement installée à la première place, à 2 longueurs de Monaco et 5 du PSG. Le club de la capitale a montré un visage bien décevant sous la direction d’Unai Emery. La méthode du basque, de plus en plus décriée, ne semble pas porter ses fruits mis à part pour Cavani, meilleur buteur du championnat avec 18 buts. Les additions de Julian Draxler et du jeune talent argentin Giovani Lo Celso pourraient amener ce qu’il faut pour débloquer une équipe d’habitude si dominante. Côté marseillais, après les bonnes surprises de ces dernières semaines – notamment les performances de Lopez et Thauvin – on attend avec impatience les nouveautés du mercato hivernal. De nombreux noms ont été évoqués, mais encore rien de concret pour Rudy Garcia qui pointe à la 6ème place derrière Guingamp et Lyon après avoir enchaîné 4 victoires en championnat. Un beau retournement de situation depuis le rachat du club et le départ de Passi. La reprise ne sera pas facile face à Monaco, le club de la principauté conserve son statut de prétendant sérieux au titre et affiche un beau visage depuis le début de saison, à l’image du revenant Radamel Falcao et ses 11 réalisations en 13 matchs joués. Les Monégasques présentent l’un des meilleurs bilans offensifs d’Europe, ayant enchaîné les cartons avant d’être refroidis par l’OL à domicile.

Notre prédiction : Dur à dire. Il semble peu probable que Nice tienne la distance jusqu’en mai (ceci étant dit, Leicester nous a prouvé que rien n’est impossible). Si le choix du cœur, en quête de changement, penche vers Monaco, la raison indiquerait plutôt de miser sur un 5ème trophée consécutif pour Paris.

 

Liga Primera, la chute de l’Atletico

Comme toujours, l’Espagne est dominée par les mastodontes que sont le Real Madrid et le FC Barcelone. Zidane a conclu sa première année sur le banc madrilène en étant à la tête du championnat, une année durant laquelle il aura compté plus de trophées (3) que de défaites (2). CR7 et son ballon d’or dominent toujours le monde du football, même si sur cette première partie de saison c’est plutôt Messi qui a brillé, l’Argentin est d’ailleurs meilleur buteur de Liga. La Pulga et sa bande sont collés aux Basques du leader (3 points derrière) et sont à l’affût du moindre faux-pas pour reprendre la tête. Plus surprenant, les performances de l’Atletico Madrid. Les hommes de Simeone sont à 5 point du podium et à 9 longueurs derrière le Real, autant dire que les espoirs de titre sont quasiment réduits à néant… les Colchoneros n’ont gagné que 2 de leurs 6 derniers matchs de championnat et se sont notamment inclinés 3-0 à Villareal. Le sous-marin jaune réalise un excellent début de saison et se trouve aujourd’hui au pied du podium, 4 points derrière Séville. Mis à part ses habituels déboires extrasportifs, Samir Nasri a trouvé un second souffle en Andalousie. Son coach, Sampaoli, a mis du temps à trouver la formule, mais a fini par monter une équipe qui ne vole pas sa place aux côtés du Real et du Barça.

Notre prédiction : Sans trop de prise de risque, notre choix se porte sur le Real Madrid. On espère voir un redressement du côté de l’Atletico et de la régularité pour Villareal et Seville afin de garder un maximum de suspens et de ne pas se retrouver avec l’habituel duel Barça-Real.

Par Tim

Photo By: The Telegraph

Leave A Comment

Your email address will not be published.