MMA – En juillet dernier, Conor McGregor s’inclinait par TKO sur blessure face à Dustin Poirier. Pour lui, ce n’est pas terminé.

À Las Vegas, en juillet dernier, Conor McGregor tombait à la fin du premier round. Touché par une blessure au tibia, le Notorious était arrêté par le médecin ; et s’inclinait par TKO face à Dustin Poirier. Battu quelques mois plus tôt par KO, l’Irlandais estime que la rivalité n’est pas terminée.

Toujours en convalescence, Conor McGregor vise un retour pour mi-2022. Pour lui, la fracture du tibia a été causée par une blessure intervenue lors du camp d’entraînement : « (Après le choc) Sa tête était douloureuse, ma jambe était douloureuse. Je me sens bien avec ça. Sa jambe n’était pas cassée non plus. J’avais cette cuisse bien hachée. J’ai l’impression que ce n’est tout simplement pas encore réglé. C’est la réponse la plus honnête que je puisse donner. »

SUR LE MÊME SUJET :

https://youtu.be/rsS1wx7byD8

Il ajoute sur Twitter : « Je lui ai mis des coudes et upkicks vraiment méchants à coup sûr. C’est peut-être ça (qui l’a énervé) ou une bouteille bleue (la femme de Dustin Poirier – NDLR) vraiment ennuyeuse était autour de lui après le combat, lol. Ne vous y trompez pas, ils ne veulent pas ce qui arrive. Je reviendrai et ce sera réglé. Une fois pour toutes. »

Dustin Poirier doit affronter Charles Oliveira le 11 décembre prochain, en main-event de l’UFC 269 à Las Vegas, pour le titre lightweight.

Partager cet article

Crédits photosUFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.