MMA – Actuel numéro 2 du classement heavyweight de l’UFC, Curtis Blaydes revient dans la nuit de samedi à dimanche face à Derrick Lewis.

Sur une série de quatre victoires consécutives, Curtis Blaydes va tenter de passer l’étape Derrick Lewis ce week-end. Numéro 2 du classement heavyweight de l’UFC, l’Américain a seulement perdu contre un seul homme lors de sa carrière en MMA : Francis Ngannou, par TKO en 2016 et 2018. Alors que le Predator s’apprête à avoir son deuxième title-shot contre Stipe Miocic, Blaydes sait qu’une trilogie sera compliquée à forcer. Il est cependant prêt à nettoyer la catégorie pour forcer son destin (via MMA Fighting). Après tout, il a déjà battu les n°12 (Junior Dos Santos), n°6 (Alistair Overeem) et n°5 (Alexander Volkov) de la catégorie. Derrick Lewis est lui classé numéro 4.

« Je lève les yeux au ciel (quand je regarde l’état de la catégorie heavyweight). Je ne suis pas vieux, donc je ne suis pas pressé, alors j’arriverai au title-shot éventuellement. Honnêtement, ce n’est même pas une garantie que Jon prendra le combat, car j’ai entendu dire qu’il avait également les yeux rivés sur le vainqueur du combat Izzy contre Blachowicz. S’il a les yeux sur celui-là, il n’est pas tout à fait investi dans ce combat poids lourds, donc ce n’est pas garanti qu’il ait le title-shot. Je ne suis pas inquiet à ce sujet. […] Dans le pire des cas, je l’ai toujours répété, si je dois nettoyer la division, je le ferai. Je le ferai. J’ai une famille à la maison que je dois nourrir donc plus je suis active, mieux c’est pour eux. Le but ultime est la ceinture, mais nous y arriverons. »

Dans une autre interview, accordée à ESPN, il a précisé qu’il ne changerait pas son style peu spectaculaire pour avoir le combat pour le titre : « Si je gagne exactement de la même manière que la dernière fois, tout ira bien, car devinez quoi, c’est une autre victoire, donc c’est un bonus de victoire. Je ne sais pas si beaucoup de gens s’en soucient, mais j’ai une famille. J’essaye de nourrir ma famille. Je m’en fiche si vous voulez que je risque mon bonus de victoire, qui est de 100 000 $, pour faire du striking contre un gars qui a une mauvaise lutte. Je ne vais tout simplement pas le faire. À moins que vous ne défendiez chaque tentative de takedown, je ne vais pas arrêter d’essayer de vous mettre au sol. Vous devez m’en dissuader, et je ne pense pas que Derrick va m’en dissuader. »

SourceChris Unger/Zuffa LLC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *