L’Equipe de France peut-elle gagner la Coupe du Monde 2018 ?

La journée commence bien. Tous les supporters de football se sont levés apaisés ce matin. Les Bleus, après un match poussif, ont décroché leur billet pour la Coupe du Monde en battant la Biélorussie hier soir au Stade de France.

Oui, mais voilà, c’est la seule certitude que l’on peut avoir lorsque l’on s’intéresse à cette équipe de France, et c’est un problème à seulement neuf mois de la compétition. J’étais le premier à me réjouir du niveau de l’équipe au lendemain de la victoire contre l’Angleterre (3-2), mais aujourd’hui, on a le droit de se poser des questions sur le futur de cette équipe.

Capable du pire (0-0 contre le Luxembourg) et du meilleur (4-0 contre les Pays-Bas), l’équipe de France est branchée sur courant alternatif. Évidemment, l’effectif de l’équipe peut rassurer : symbolisée par un Kylian Mbappé dont la notoriété augmente match après match comme en témoigne le brouhaha qui accompagnait chacune de ses touches de balle au Stade de France hier. Quelle équipe peut aujourd’hui se targuer de compter dans ses rangs autant de pépites du football mondial ? En plus de « Donatello », Ousmane Dembélé, Thomas Lemar, Adrien Rabiot, Kingsley Coman, et pourquoi pas Florian Thauvin seront sans doute les stars de cette équipe pendant son aventure russe. La densité de l’effectif rend même vraiment difficile de faire la liste des joueurs qui partiront à la Coupe du Monde (à part Hugo Lloris qui peut dormir sur ses deux oreilles). Une bonne chose sans doute, puisque cela veut dire que tous les joueurs sont très bons, mais l’équipe aurait sans doute eu besoin d’un peu plus de certitude.

Seule la réalité de la compétition nous dira ce que cette équipe vaut vraiment, et nous allons devoir patienter, parce que les matchs de qualification nous ont laissé un goût amer. Entre frustration et enthousiasme, on aurait voulu voir plus de buts, plus de jeu, plus d’envie, plus de vitesse, plus de fougue. Au contraire, les derniers matchs ont montré une équipe de France poussive, ne sachant pas vraiment quelle était la stratégie à adopter. Parfois concentrée sur la possession, l’équipe a semblé bien plus à l’aise lorsqu’il fallait accélérer en contre, et donner de la vitesse au jeu.

Didier Deschamps n’est pas non plus exempt de toute critique au lendemain de cette qualification. Difficile de comprendre réellement l’impact qu’il a sur ses joueurs, il a parfois tardé à effectuer des remplacements, à changer de stratégie en cours de match sans que l’on ne comprenne (Par exemple, pourquoi avoir replacé Mbappé au centre hier, alors qu’il était si libre et explosif sur son côté ?)

Évidemment, après une finale au dernier Euro, et habitué à de grands résultats, nous, supporters français, ne sommes jamais contents. On en veut toujours plus, mais c’est surtout parce que l’on perçoit le potentiel que vous avez, les gars ! Nous devrions nous réjouir plus d’une qualification directe à la Coupe du Monde. Mais, peut-être que c’est dos au mur, que les équipes se créent vraiment, comme contre l’Ukraine avant le dernier mondial. Il reste neuf mois pour préparer cette Coupe, construire une vraie cohésion autour de cette équipe et croiser les doigts. Malgré tous les reproches que l’on peut faire à cette équipe, nous serons 65 millions à la suivre l’été prochain, en espérant qu’elle nous offre des soirées historiques.

Et puis, si cela ne fonctionne pas bien, on reviendra à ce qui fonctionne, et on appellera Zizou sur le banc, avec lui on est sûr d’avoir des émotions, des joies ou des larmes !

Photo By: 20 Minutes

Leave A Comment

Your email address will not be published.