Au plus-que-parfait depuis le début de sa carrière, Souleymane Cissokho compte bien poursuivre son ascension à Nantes.

Professionnel depuis 2017, après des Jeux Olympiques où il remporté la médaille de Bronze, Souleymane Cissokho gravit les échelons. Pour son premier combat de l’année 2019, son premier main-event, il remportait le titre de champion de France. Quelques mois plus tard, il faisait ses débuts aux États-Unis, au mythique Madison Square Garden. Revenu en France pour accompagner Tony Yoka dans sa « conquête », Cissokho affronte le Russe Dmitry Mikhaylenko ce samedi 28 septembre, à Nantes (diffusion sur Canal+). S’il prend évidemment les combats les uns après les autres, Souley a un oeil vers l’avenir. Déjà 2e Français dans sa catégorie (derrière Michel Soro) et 34e mondial, il sait pertinemment que les combats pour les ceintures seront au programme pour 2020.

Récemment signé pour deux ans par 258 Management, la structure d’Anthony Joshua, afin de propulser sa carrière à l’internationale… et sécuriser les meilleurs spots pour les prestigieuses batailles qui s’annoncent, Souleymane Cissokho fait les bons choix. D’abord dans l’ombre de son ami Tony Yoka, il a su s’en extirper sans forcer. Aujourd’hui, deux ans après ses débuts professionnels, il peut fièrement afficher un bilan de 10-0, dont 7 KOs. Il a accepté de répondre à nos questions à quelques jours de son rendez-vous nantais !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here