Le combat tant souhaité par les fans entre Francis Ngannou et Jon Jones ne devrait pas se faire. Bones a tenu informé le public sur ses réseaux sociaux.

Depuis quelques jours, ça chauffe véritablement entre Jon Jones et Francis Ngannou. Alors que le Président de l’UFC avait émis des doutes quant à la volonté des deux hommes de faire ce combat, les négociations n’auraient finalement abouti à rien… selon Jones. Il en profite même pour mettre la pression sur son employeur :

« Actuellement en négociation avec l’UFC en ce moment même. Incroyable. […] Avant même de discuter des chiffres, l’UFC n’était pas disposé à payer plus pour le superfight contre Francis ou ma montée en poids lourds. Ils ont dit que je pourrais éventuellement gagner plus en achats de pay-per-vews. […] Ça a été amusant pour vous, peut-être que je vous verrai tous dans un an ou deux. […] Peut-être que lorsqu’ils seront prêts à faire de meilleurs deals, je reviendrai, d’ici là c’est fitness, santé et famille. »

Si l’on en croit Jon Jones, l’UFC ne semble donc pas prête à mettre l’argent nécessaire pour ce superfight… De son côté le champion light-heavyweight pourrait bien s’octroyer une pause… cela pourrait également être un moyen de pression sur l’organisation. Il a également mentionné une « red panty night » (NDLR – référence à McGregor sur le fait que ses adversaires touchent d’énormes salaires quant ils l’affrontent) pour les light-heavyweights. Deux options pourraient alors être envisagées : un titre intérimaire ou un combat lucratif contre Jones pour le prochain challenger (Błachowicz, Reyes 2 ?). Quoi qu’il en soit, ce sont bien les lourds et Ngannou qui semblent avoir la préférence de Jones…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here