UFC 232 Jones vs. Gustafsson 2 trailer

C’est le flou autour de l’avenir de Jon Jones en MMA. Alors que l’UFC ne semble pas prête à lui proposer un juteux contrat pour Ngannou, la star se montre déçue.

Plus que jamais, Jon Jones semble avoir nettoyé la catégorie light-heavyweight. Sans doute conscient de cela, et que certains combats dans son royaume pourraient être dangereux, Bones avait récemment évoqué l’idée d’une montée chez les lourds. Plus que le titre, c’est un superfight face à Francis Ngannou qui était ciblé par le champion light-heavyweight. Malheureusement pour lui, l’UFC ne semble pas vouloir augmenter son salaire fixe… Il s’en est expliqué au journaliste John Morgan :

« Honnêtement, je suis dans un état où je suis choqué. J’ai l’impression que l’UFC m’avait dit à moi et à mes managers depuis des années que si jamais je voulais atteindre un certain niveau dans le sport et vraiment atteindre un certain niveau de rémunération, je devais prendre des combats vraiment importants. Et je devais sortir de ma zone de confort et être prêt à prendre ces mégafight – en particulier, la division des poids lourds. »

« L’UFC m’a clairement dit qu’ils restructureraient mon contrat le jour où je deviendrais poids lourd, et ce serait une affaire différente. J’ai toujours eu ça dans un coin de ma tête. Mon objectif était de combattre longtemps chez les light-heavyweights,  jusqu’à ce que je n’ai plus rien à prouver, puis je me retire en tant que poids lourd avec de véritables gros combats – à risquer de tout mettre en jeu contre ces gars qui pourraient causer de graves dommages. Jeudi, j’ai découvert que cela ne se produirait tout simplement pas, et c’est bouleversant. J’ai l’impression que quelqu’un a mis un peu de limites à mon plafond sportif. »

« Même si vous ne vouliez pas changer mon contrat, pourquoi ne pas mettre un contrat spécial pour combattre un gars qui fait 18kg de plus que moi, le mec le plus effrayant de la planète – Francis Ngannou , le gars que personne ne veut combattre ? Je suis prêt à le combattre tout en étant plus petit que lui, et tu ne vas pas me payer 1$ de plus ? Vous voulez me dire que ce combat ne vaut rien de plus qu’un combat contre un Jan Blachowicz? C’est juste insultant. Tout le monde aimerait me voir prendre ce risque et ils m’ont offert zéro avantage. Ils ne m’ont offert absolument aucun avantage. […] Vous me demandez de prendre le combat le plus risqué de l’UFC, point, et vous ne voulez pas me payer plus pour ça ? C’est probablement l’un des combats les plus risqués de l’histoire du sport au regard de ses forces et de notre différence de taille. »

Bones en a profité pour réitérer une possibilité de pause : « J’ai l’impression que je n’ai pas à leur répondre si c’est ainsi qu’ils veulent me traiter. Je suis tout à fait d’accord avec eux s’ils veulent m’enlever la ceinture, que d’autres se battent pour elle, et je reviendrai, je suppose, quand je serai prêt, et je verrai s’ils sont prêts à payer pour un très gros combat. Mais maintenant, pour combattre Jan Blachowicz, qu’ai-je à gagner? Combattre Dominick Reyes ? N’importe lequel d’entre eux, je n’ai pas grand-chose à gagner dans ces situations. En tant que partenaire, il était toujours très clair que mes meilleurs jours seraient quand je passerais aux poids lourds, mais maintenant ils chient sur tout ça, et je suis blessé, pour être honnête avec vous. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here