Boxe – La revanche entre Anthony Joshua et Oleksandr Usyk se tiendra cet été au Moyen-Orient. Eddie Hearn a donné plus de détails.

Le 20 août prochain, Anthony Joshua et Oleksandr Usyk croiseront à nouveau le fer. Le Britannique tentera pour l’occasion de reprendre ses ceintures, perdues le 26 septembre dernier devant son public, au Tottenham Hotspur Stadium. Usyk, prodige de la boxe, champion unifié cruiserweight, donnait une leçon à son adversaire et remportait les titres heavyweight. Il devenait là le troisième boxeur de l’histoire à réussir cet exploit, après Evander Holyfield et David Haye. Joshua, lui, goûtait là à la défaite pour la seconde fois de sa carrière. Cette fois, la remise en question était totale. Contre Andy Ruiz, on pouvait parler de « jour sans », d’anomalie corrigée dès la revanche. Contre Oleksandr Usyk, Anthony Joshua avait été surclassé sur l’ensemble de douze rounds.

La revanche est donc particulièrement attendu et intrigante. Mais elle n’est…toujours pas officielle. La guerre en Ukraine a initialement ralenti le processus, sans surprise. Cette fois, il s’agit de soucis administratifs qui ont empêché le match de se tenir, comme prévu, en juillet. La nouvelle date est celle du 20 août prochain. Et comme pour la revanche face à Ruiz, Joshua-Usyk 2 devrait se tenir en Arabie Saoudite. Cette fois pas à la Diriyah Arena mais à Djedda, dans un stade de 40.000 personnes. Un choix qu’Eddie Hearn assume dans un entretien avec le Metro. « Anthony Joshua ne craint aucune critique à ce sujet. Il y a déjà été. Au final, les boxeurs mettent leur vie en danger pour leur sport. Anthony a déjà été là-bas, y a connu une excellente expérience et a gagné beaucoup d’argent. Mon job, c’est que ces boxeurs, qui mettent leur vie en jeu, gagnent le maximum d’argent possible. C’est ce que je fais ».

SUR LE MÊME SUJET :

Un deal rare pour Usyk

Des propos honnêtes. Et Hearn pense aussi à l’adversaire de son poulain. En effet, comme il le révèle, le deal saoudien est si lucratif qu’il est possible de diviser la bourse des athlètes de manière égale. Un fifty-fifty très rare en boxe. « Je ne veux pas reporter la responsabilité du tout. Mais c’est très différent à partir du moment où le deal est à 50/50. Comment puis-je retourner voir Usyk et lui dire : « Non, finalement, nous le ferons au Spurs Stadium » ? Ce sera inacceptable pour eux ». En cas de match ailleurs, la division des chèques serait en effet bien différente. Oleksandr Usyk n’ayant pas le statut de star mondiale d’un Joshua, il se réjouira de ce qui sera certainement la plus grosse paie de sa carrière. Ne reste que l’officialisation. « Normalement, c’est pour la semaine prochaine », confirme Hearn…

Partager cet article

SourceMetro
Crédits photosYoutube - Sky Sports Boxing

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    Aller Joshua, prends ta revanche et sors nous Tyson de sa retraite anticipé pour le véritable gros choc.

    Répondre