Toujours aussi actif, Koba LaD a accordé un peu de son temps à La Sueur pour discuter de son album L’Affranchi mais aussi de sa carrière.

Promis à un avenir tumultueux, Koba LaD a réussi à s’en sortir grâce à la musique. Révélé en 2018 grâce à ses freestlyles Ténébreux, il ne s’est plus arrêté depuis. Signé chez le mythique label Def Jam dans la foulée, il sort un EP de 5 freestyles cette même année. Son premier album, sobrement intitulé VII sort en septembre. Moins d’un an plus tard, l’hyperactif revient avec un nouveau projet : L’Affranchi (dispo en physique ici).

Annoncé en février et enregistré en 10 jours, ce deuxième album comprend trois collaborations avec Niska, Maes et Ninho. Alors que le fameux featuring caché reste bien mystérieux, l’artiste nous promet du lourd pour la suite. Si nous avons évidemment évoqué ces ressemblances avec Chief Keef, dont il s’est inspiré, LaD n’a pas nié une collaboration future avec l’Américain. Dans la musique pour durer, l’artiste veut surtout mettre ses proches, et sa mère à l’abri. Ensuite, seulement ensuite, il partira à la conquête des États-Unis. Retrouvez notre entretien également sur iTunes, SoundCloud, Spotify et toutes les plateformes habituelles.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *