L’été dernier, Kylian Mbappe n’était qu’un jeune joueur prometteur parmi tous ceux que l’on peut trouver à Monaco, pourtant Manchester City proposait déjà 35 millions pour s’offrir ses services. Un an plus tard, il est le joueur le plus demandé du marché, la dernière offre présentée à l’ASM s’élèverait à plus de 145 millions d’euros selon les médias.

Kylian Mbappe Lottin, voilà le nom qui fait rêver tous les recruteurs et spéculer tous les journaux d’Europe. Partira, partira pas ? Madrid, Arsenal, United ? 130, 140, 150 millions ? Beaucoup de destinations et beaucoup de chiffres sont parus dans les journaux sans entraîner aucune réaction, ni de la part du joueur ni de la part du club. Beaucoup de bruit pour rien finalement, puisque la rumeur semble presque s’être apaisée, n’aboutissant sur aucun transfert. L’été est encore long, mais Arsenal semble avoir revu ses ambitions, préférant recruter Alexandre Lacazette en pointe et espérant les possibles venues de Riyad Mahrez et/ou Thomas Lemar pour renforcer ses ailes.  Madrid de son côté reste très calme sur le marché, Zidane toujours confiant dans son effectif et dans le vivier à talent que représente aujourd’hui la Castilla, alors que Manchester United a officialisé ce samedi l’arrivée de Romelu Lukaku.

Avec son style à la Thierry Henry, la comparaison est inévitable pour Mbappe. C’est de cette comparaison qu’est née la rumeur l’envoyant à Arsenal : même joueur, même carrière, quoi de plus logique ? Le premier de ses exploits fut d’ailleurs de battre l’un des records de Thierry Henry. Le 20 février 2016, à 17 ans et 62 jours, il devient le plus jeune buteur de l’histoire de l’AS Monaco. Cinq mois plus tard, il remporte la Gambardella avec les jeunes de Monaco et l’EURO avec les U19 de l’Equipe de France. À l’époque, Mbappe vaut 35 millions d’euros. 1 an et 26 buts plus tard (15 en Ligue 1 et surtout 6 en Ligue des Champions), à seulement 18 ans, Mbappe vaut plus de 140 millions d’euros. Grosse somme, surtout pour un joueur qui se fait encore déposer à l’entraînement par ses parents tous les jours. C’est lors des huitièmes de finales contre Manchester City qu’il attire sur lui toutes les lumières de la scène européenne, il expose toutes ses qualités et inscrit un but venant bousculer le génie de Pep Guardiola, du haut de ses 18 ans. Il se permettra ensuite en quart de doucher d’un doublé le Signal Iduna Park de Dortmund, et même d’inscrire un but en demi contre la Juve, meilleure défense du tournoi. Thierry Henry, dans une interview à Canal+, parle de lui : « Oui il va vite, il est costaud, il saute haut. Mais quand je le regarde dribbler, il pense, il utilise son cerveau. Pour moi, c’est le signe d’un mec qui peut aller très loin ». Mbappe se rapproche encore un peu plus de Thierry Henry lorsqu’il compte sa première titularisation avec les Bleus contre l’Angleterre, au début du mois de juin. Associé à Ousmane Dembélé, les deux jeunes prodiges français ont fait tourner la tête aux défenseurs et aux journaux anglais. Mais avant tout Henry veut que « Mbappe devienne Mbappe », sa première force étant sa capacité à garder la tête sur les épaules, chose compliquée dans la folie du football-business. Il n’a jamais fait de sortie médiatique particulière, excepté quelques interviews de fin de match. Les seules images qu’on a de lui viennent des vidéos postées par Benjamin Mendy avec lequel il semble entretenir une très bonne relation. On y voit l’ex-marseillais soit faire l’éloge soit martyriser son cadet, pour le plus grand bonheur des réseaux sociaux.

Alors que son avenir reste incertain, Monaco a fait de lui la figure principale de sa campagne de publicité autour des maillots de la saison 2017-2018 (voir image ci-dessus), peut-être un indice sur sa volonté de rester. Après avoir amené le titre tant attendu de champion de France sur le Rocher, les joueurs asémistes semblent s’en aller l’un après l’autre. D’abord Bernardo Silva, et maintenant Mendy, Fabinho, Lemar et Bakayoko sont annoncés sur le départ, tous vers la Premier League. Reste à voir si Mbappe va rester à Monaco pour confirmer son incroyable début de carrière sous les couleurs monégasques, ou bien céder au chant des sirènes.

Tags AS Monaco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *