Lassana Diarra, les dessous du retour

Après 1 mois et demi d’absence, il a rejoué environ 6 minutes ce mercredi contre Guingamp, suffisamment de temps pour déposer sur place deux Guingampais d’un enchaînement feinte de corps-roulette. Analyse du cas Lassana Diarra.

C’est malheureusement sous les sifflets des quelques supporters présents au Stade Vélodrome que Lass a fait son grand retour lors de la 24e journée de Ligue 1. Cela faisait depuis le 21 décembre dernier que le numéro 10 de l’OM n’avait pas foulé la pelouse en championnat. Pour cause, des litiges financiers qui ont provoqué des envies d’ailleurs chez l’ex-joueur du Real et de Chelsea. Selon RMC, le joueur aurait eu un entretien avec la direction du club à propos de son futur sous les couleurs phocéennes et aurait fait part de sa rancœur après la promesse non tenue de l’ex-président du club Vincent Labrune. Ce dernier devait en effet laisser Diarra partir cet été en cas d’offre, mais a finalement décidé de bloquer les négociations.

Au début du mois de janvier, Lass avait provoqué la colère du public marseillais en demandant à être écarté du groupe, le temps qu’il trouve un nouveau club lors du mercato hivernal. Selon la version officielle, Diarra n’était pas dans les dispositions pour jouer le week-end, mais continuait à s’entraîner durant la semaine. Faute d’offre satisfaisante, le joueur n’a finalement pas quitté l’OM avant le 31 janvier et ne semble pas intéressé par les clubs dont le mercato n’est pas encore fini. Selon le communiqué officiel, Lass se serait montré « motivé et désireux de réaliser une grosse deuxième partie de saison », mais en voudrait toujours à l’OM de n’avoir fait aucun geste financier pour revaloriser son salaire (qui est nettement en dessous de certains cadres du vestiaire) ou prendre en charge une partie de son amende de 10 millions d’euros.

L’une des raisons qui l’auraient poussé à rester sur la Cannebière serait l’intervention d’un certain Patrice Evra. Seulement quelques jours après son arrivée à Marseille, l’international français se serait entretenu en tête à tête avec Lass pour le convaincre de rester dans le club, même mieux, d’être l’une des bases de « l’OM Champions Project ». Très éloquent comme à son habitude, Tonton Pat’ a apparemment convaincu Diarra de rester au moins jusqu’au prochain mercato : « Tu vas régler cette situation avec l’OM, tu vas rester, et tu vas jouer. J’ai besoin de mon gars ! ». Son retour immédiat contre Guingamp est la preuve que Rudy Garcia, de son côté, compte toujours sur lui. Le coach a apparemment rongé son frein tout l’hiver en voyant Diarra étaler son talent à l’entraînement sans pouvoir l’aligner en championnat. Mercredi, les joueurs de l’effectif marseillais ont fait front pour soutenir leur coéquipier après les sifflets du Vélodrome, à l’image de Gomis qui demande aux supporters « d’épargner Lassana ». Dur de leur en vouloir de siffler celui que l’on compare souvent à un mercenaire, mais le club n’est pas encore en mesure de refuser un talent comme Diarra.

Lors de sa défaite à Metz, l’OM a prouvé que la profondeur de l’effectif était encore loin d’être suffisante, en particulier au milieu de terrain. Le retour à la compétition d’un joueur comme Lass permet à Garcia d’avoir deux options solides au poste de sentinelle (avec Vainqueur) et même une potentielle troisième à travers Sertic. Alors qu’il ne l’a fait jouer que 6 minutes ce mercredi, Garcia devrait probablement lui donner un peu plus de temps de jeu contre Nantes ce dimanche. Aux vues de ce qu’il est capable de faire, un Lassana Diarra à 100% pourrait même devenir l’un des piliers du 11 marseillais et ne mettrait probablement pas bien longtemps à regagner le cœur du public. Par Tim Rouger.

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur

Les derniers articles par La Sueur (tout voir)

Photo By: Eurosport

Leave A Comment

Your email address will not be published.