La première défaite en carrière de Mike Tyson face à Buster Douglas

Le 11 février 1990, Mike Tyson est la superstar de la Boxe, un tank invaincu qui démolit tout sur son passage. Il va tomber sur Buster Douglas.

La victoire de Buster Douglas sur Mike Tyson est considérée par beaucoup comme l’un sinon le plus gros upset de l’histoire de la boxe. On résume, le 11 février 1990, Mike Tyson arrive au Tokyo Dome fort d’un bilan immaculé de 37-0 (dont 33 KOs). Aussi, le monstre au cheveu sur la langue détient les ceintures WBA, WBC, IBF, The Ring. Iron Mike est un véritable golgoth qui a terrassé la concurrence. Ainsi, les Larry Holmes, les Michael Spinks, les Tyrell Biggs, tous se sont brisés sur la puissance de Tyson.

Sur sa route vers l’histoire se trouve le valeureux mais déjà condamné Buster Douglas (29–4–1 (1)). Alors que Tyson pouvait combattre le très dangereux Evander Holyfield, il préfère se consacrer à la démolition de ce relatif inconnu. Pour vous faire une idée, en arrivant à Tokyo, Tyson était même le n°1 au classement pound for pound.

Après avoir été dominé durant les 7 premiers rounds, Tyson réussira un uppercut dévastateur pour knock-down Douglas. L’arbitre compte et finalement, Buster se relèvera à 9. Lors de la 9e reprise, Tyson donnera tout pour terminer son adversaire. Malheureusement pour lui, le champion incontesté finira dans les cordes et survivra ce round on ne sait trop comment. Durant le 10e round, Tyson est visiblement touché par tout ce qu’il a mangé durant les 9 reprises précédentes. Iron Mike se prend alors un uppercut puis 4 punches dans la tête. Pour la première fois de sa carrière, Tyson est knock-down. Il ne se relèvera pas à temps…

En mettant, le Baddest Man on The Planet KO, Buster Douglas vient de réaliser l’un sinon le plus gros upset de l’histoire du sport. Le nouveau champion fondra en larmes lorsqu’on lui demandera comment il avait réussi à accomplir cet exploit : « C’est grâce à ma mère, que Dieu bénisse son cœur ». En effet, sa mère était décédée seulement 23 jours avant le combat. Sur le toit du monde, Douglas ne résistera pas à la pression inhérente à son statut et se fera démonter par Evander Holyfield. Hors de forme et démotivé, il prendra sa retraite dans la foulée.

Photo By: REUTERS/Kyodo

Leave A Comment

Your email address will not be published.