Leo Messi FC Barcelone

Le Premier ministre français, Edouard Philippe, a annoncé que les « grandes rencontres sportives », dont le football professionnel, ne pourront pas reprendre dans le pays avant septembre et que la saison 2019-20 en Ligue 1 et 2 prendra donc fin immédiatement.

Les matchs en France sont suspendus depuis le début du mois de mars en raison de la pandémie de coronavirus, plusieurs joueurs ayant accepté de reporter jusqu’à 50 % de leur salaire pour aider leur club à traverser la crise après que les diffuseurs aient initialement retenu les droits de télévision. Alors que la Bundesliga allemande devrait reprendre le mois prochain à huis clos, le discours de E. Philippe à l’Assemblée nationale mardi a confirmé que la France n’était pas prête à prendre le risque d’une nouvelle épidémie en sanctionnant le retour du sport professionnel. « La saison 2019-20 du football professionnel ne peut pas reprendre ». E. Philippe a ajouté qu’il en serait de même pour tout « événement réunissant plus de 5 000 participants ».

L’organe directeur de la ligue, la Ligue de Football Professionnel (LFP), devrait se réunir le mois prochain pour discuter de la manière de terminer la saison et de résoudre des questions telles que la qualification pour la Ligue des Champions, la promotion et la relégation. Aux Pays-Bas, la saison de l’Eredivisie a été annulée sans qu’aucun champion ne soit couronné et avec les 18 équipes restant dans la division la saison prochaine.

« Nous respectons bien sûr la décision du gouvernement français », a déclaré le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, qui a ajouté que l’équipe avait l’intention de jouer la Ligue des Champions, si celle-ci est reprogrammée. Les matchs restants pourront être joués dans des lieux neutres, le PSG, champion de France en titre et leader de la ligue, étant disposé à se rendre à l’étranger pour y participer si nécessaire.

Par ailleurs, les espoirs de la Liga de terminer la saison 2019-20 ont été renforcés lorsque le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, a annoncé que les athlètes professionnels pourront reprendre leur entraînement le 4 mai. Cette reprise permettrait évidemment aux parieurs de reprendre les affaires et de lancer de nouveau des paris sur les résultats des matchs à venir. Pour lancer des paris, de nombreux sites sont encore ouverts tel qu’Arabian Betting, entre autres. Concernant la Liga, M. Sánchez a déclaré que les sportifs, y compris les footballeurs, seront autorisés à commencer des séances individuelles dans le cadre d’un plan en quatre étapes visant à assouplir le verrouillage national. Le gouvernement commencera par la « phase zéro » et espère conclure par la « phase trois » et un retour à un semblant de normalité fin juin.

Bien que l’application de ces règles reste à préciser en ce qui concerne la manière dont elles s’appliquent aux clubs de football professionnels, l’annonce s’inscrit dans le cadre du protocole de la ligue pour un retour à la formation. Les joueurs commenceraient par un travail individuel, suivi de séances de groupe puis d’un entraînement complet de l’équipe.

Lors de sa conférence de presse quotidienne, M. Sánchez a expliqué que la « phase zéro » permettrait d’organiser des séances de base pour les athlètes professionnels, tandis que la « phase un » verrait la réouverture des centres de haute performance et des séances d’entraînement mixtes. La « phase deux » autoriserait des activités en plein air avec moins de 400 personnes présentes – juste au-dessus des chiffres que La Liga estime nécessaires à la reprise des matchs de compétition.

Le week-end dernier, le ministre de la santé Salvador Illa avait refusé de s’engager à ce que la Liga puisse revenir avant l’automne. Les joueurs et les médecins de la Liga ont déjà exprimé leurs inquiétudes quant au retour précipité de la ligue espagnole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here