L’année de la confirmation pour Angers SCO

Après avoir passé 22 ans loin de l’élite, le SCO Angers remonte en Ligue 1 pour la saison 2015/2016.

Les hommes de Stéphane Moulin réussissent l’exploit de se maintenir, et ce, avec la manière — ils finissent 9ème du championnat —. Cette nouvelle saison 2016/2017 sonne comme celle de la confirmation pour les Angevins avec comme objectif premier, le maintien.

Aucun bookmaker n’aurait parié sur une telle saison pour le promu. Après avoir passé tant de temps loin des lumières du football français, les Angevins avaient de quoi avoir la pression. Et pourtant, contre toute attente, c’est bien le SCO Angers qui va mettre la pression sur les autres équipes du Championnat. Décomplexés, les hommes de Stéphane Moulin impressionnent sur les pelouses de Ligue 1 et plus particulièrement la sienne — Stade Jean-Bouin — avec une seule défaite après 11 matchs. À l’aube de la 20ème journée, c’est bien le SCO Angers qui se retrouve dauphin de l’ogre parisien avec seulement 4 défaites au compteur.

La 2ème moitié du championnat s’avérera plus compliquée pour le promu qui enchaînera les contre-performances. Toutefois, le plus important a été acquis pour les Angevins, à savoir le maintien — dès la 31ème journée —. Impressionnant, l’Angers Sporting Club de l’Ouest aura su s’appuyer sur ses points forts à l’image de son bloc défensif performant. Le SCO Angers finira 4ème meilleure défense de Ligue 1 ! L’expérimenté Thomas Mangani n’est pas étranger à cette performance de taille. Mais parler d’individualité ne serait pas le terme approprié pour le SCO Angers. Stéphane Moulin, au club depuis une trentaine d’années — en tant que joueur et entraîneur — a su insuffler un esprit de groupe à son équipe inexpérimentée. Le président, Said Chabane, ne peut que se réjouir de l’exploit réalisé par ses joueurs.

2016/2017, le SCO Angers se débarrasse de son étiquette de promu

Pour la première fois depuis 1979, le SCO Angers va enchaîner une deuxième saison parmi l’élite.

Cette saison s’annonce comme celle de tous les dangers pour les Angevins. Après avoir réussi la saison passée à ne pas descendre dans l’Antichambre de l’élite, une année après être remonté, le SCO Angers va cette fois-ci devoir confirmer cette performance. Plus attendus, les hommes de Stéphane Moulin vont devoir garder cet esprit de groupe qui a fait sa force durant la saison dernière.

Pour y parvenir, le SCO Angers a mis les bouchées doubles pour boucler son recrutement lors de ce mercato estival. Au programme, renforcer une attaque qui a été décevante lors de la saison 2015/2016. Famara Diedhiou, meilleur buteur de la Ligue 2, aura pour tâche d’épauler le géant sénégalais, Cheikh Ndoye. Toujours devant, Yoane Wissa (7 buts avec la Berrichonne en National l’an passé, 19 ans) a aussi été recruté, de même que son coéquipier, le milieu Flavien Tait (23 ans), qui a déjà deux saisons pleines en Ligue 2 et affiche une technique sûre. Défensivement, c’est Pablo Martinez qui débarque après une saison comme titulaire au Gazélec, alors que Romain

Thomas a été prolongé jusqu’en 2019. Sur le plan étranger, le SCO Angers a misé sur le défenseur Matéo Pavlovic (ex-Werder) et l’attaquant nigérian Dickson Nwakaeme, venu de Malaisie, mais déjà auteur d’essai impressionnant en juillet 2013 au SCO.

Beaucoup d’arrivées qui ont su s’intégrer rapidement durant la préparation estivale. Le bilan effectué est positif : une progression individuelle sur les plans physique, mental et tactique, mais aussi une évolution collective. Il ne reste plus qu’aux Angevins à l’appliquer sur les terrains …

Les hommes de Stéphane Moulin vivent pour le moment un début de saison compliquée avec une seule victoire au compteur (3-1 face à Dijon). Le SCO Angers se retrouve en position de premier non relégable au soir de la 4ème journée de Ligue 1. Il va vite falloir se ressaisir pour les Angevins sous peine de revivre le cauchemar des divisions inférieures …

Par Stéphane

La Sueur

lasueur.com, votre média sportif et culturel.
Photo By: Angers Sco

Leave A Comment

Your email address will not be published.