Critique PNL – Avec Dans la légende, la magie n’est plus

Ce vendredi 16 septembre, sortait le troisième album de PNL : Dans la légende. Verdict après une grosse journée dans le casque.

Après avoir dévoilé quelques extraits de l’album Dans la Légende au cours de l’année, Ademo et N.O.S sortaient finalement leur troisième album en 1 an et demi. 1 an et demi pour devenir des artistes qui comptent dans le hip-hop français et même au-delà. Le Monde Chico est certifié disque de platine et PNL fait la une du magazine US, The Fader, une ascension aussi spectaculaire que soudaine. Des clips léchés, aucune présence médiatique, des textes crus et sombres, voilà la recette PNL.

3 albums en 1 an et demi, c’est peut-être l’une des raisons de la qualité suspecte du LP. Très fans du groupe, nous avons été relativement déçus par Dans la Légende. Seuls les DA, Naha, J’suis QLF, nous ont conquis. C’est peu au regard des 16 titres (hors bonus track des versions physiques) de l’album. Pour la première fois, c’est même un sentiment de lassitude qui s’installe. Alors que nous étions séduits par leur capacité à exprimer le vide absolu, l’ennui et finalement un certain cynisme, Dans la Légende brise la magie. La faute notamment à un manque de surprise, de nouveauté, de variété dans les thèmes abordés. Enfin bref, c’est redondant. SI la réalisation est impeccable et qu’il n‘y a pas de fausse note, Dans la Légende souffre du syndrome Virginie Efira. Toujours le même rôle, avec efficacité certes mais au détriment du public qui connaît déjà la formule. On notera quand même Bené, joyeuse ode au football à la plutôt zouk. L’album se termine avec jusqu’au dernier gramme, notre coup de cœur de Dans la Légende. Une fois de plus, comme son nom l’indique, sur la drogue et le deal, il clôt le troisième projet d’une manière bouleversante avec un morceau puissant.

Hall of Fail

  • Hombre hombre j’fais l’tour du Monde même en tacos – Ademo, Bambina
  • Pardonnez-moi, poussez-vous, là-bas, vite fait, deux secondes, Parc’que sinon c’est ma bite dans votre cul qui vous flaire, qui vous sert de sonde – Ademo, Jusqu’au dernier gramme

Hall of Fame de l’album

  • Cette époque est lourde, Aussi lourde, que le poids qu’portent mes paupières, J’ouvre la porte de l’Audi ou de l’Enfer – Ademo, La vie est belle
  • Avant j’étais moche dans la tess, Aujourd’hui j’plais à Eva Mendes – Ademo, DA
  • J’me vide dans le cul du superficiel, J’recharge mon arme j’ai le cœur qui saigne – N.O.S, Jusqu’au dernier gramme
  • 50 nuances de haine, 50 nuances d’ta mère la pute – Ademo, Kratos

Si leur run est impressionnant, il est temps de le conclure pour revenir avec de vraies nouveautés. L’atmosphère et le style sont toujours là et bien là, l’écriture malgré les formidables envolées punchlinesques mentionnées plus haut semble avoir pris un coup. Avons-nous mis la barre trop haute ? Sommes-nous trop durs avec PNL ? Sans être mauvais, l’album n’est pas la claque annoncée. Après Le Monde Chico, l’ascension, du point de vue musical, semble s’être arrêtée et la zone de confort installée. Avec le succès, PNL serait-il devenu un groupe comme les autres ?

Si vous souhaitez vous procurer l’album, notez qu’il y a deux versions, avec un titre bonus qui sera différent selon la version. La version « Orange » a le son « Je T’haine » tandis que la version Rose accueille le morceau Cramés. Cette distinction se fait uniquement sur le format physique.

La Sueur

lasueur.com, votre média sportif et culturel.
Photo By: PNL
10 Discussions on
“Critique PNL – Avec Dans la légende, la magie n’est plus”
  • A mon avis, vous avez rien compris, et d’ici quelques décennies, vous comprendrez que c’est un chef-d’oeuvre. Le temps jugera, je sais de quel côté je me mets. Pour « la zone de confort » dont vous parlez, il n’y a qu’à écouter « Luz de Luna » pour comprendre qu’ils ouvrent une quatrième dimension dans le rap. Encore faut-il pour cela avoir des oreilles.

    • C’est pour ça qu’on dit que Bené est bien également mais la claque est beaucoup moins grande que pour « Le Monde Chico ». On pourrait comparer l’album, dans l’attente, à Blond de Frank Ocean. On attend comme jamais mais le résultat n’est pas à la hauteur de nos espérances malgré un ensemble solide.

  • Vous avez rien compris!C’est album est tellement varié que vous n’avez pas suivi.Son triste,joyeux,posé.A chaque fois on voyage et avec PnL ce qui compte cest pas les paroles cest l’atmosphère.Le travail est énorme et l’album est PARFAIT

  • Complètement d’accord. L’album est plus lent et mou, mais sans être plus planant, et surprend moins. Alors OK y’a Bené et Luz de Luna qui sont un peu originaux mais c’est pas non plus des très bons morceaux. Onizuka et 2/3 bons morceaux sont bien, mais on est loin de la claque du Monde Chico

  • Un jour d’écoute c’est très court, trop court pour se faire un avis vraiment constructif, moi-même au début je me disais aussi qu’il manquait quelque chose par rapport aux anciens titres surtout dans la description « du vide » comme vous dites, on sent que le succès est passé par là, mais comment leur reprocher ??? c’est juste normal. Mais après de nombreuses écoutes on s’aperçoit que l’ensemble de l’album est assez réussi, même si on peut reprocher le fait qu’il manque des titres vraiment lourds comme ils ont pu le faire auparavant (j’comprend pas, différents, tempête, dans ta rue, pnl, la petite voix, et j’en passe,…..) , mais ça reste du PNL, et quand on aime on peut juste kiffer, et moi par exemple j’ai 40 piges, et que j’arrive à apprécier un groupe comme ça, c’est pas rien, ils ont forcément quelque chose hors du commun.

  • On peut justement se demander si vous n’avez pas évalué PNL à l’aûne des standards posés par Le monde Chico… Naha, La vie est belle, Luz de Luna, Humain, Jusqu’au dernier gramme, Je t’Haine : on est ailleurs… Alors oui, il n’y a peut-être plus la même spontanéité. Mais il s’agit précisément d’un des thèmes majeurs de cet album, un album placé sous le signe du cosmos et du miroir, entre reflets et aspiration à la transcendance…

  • Personnellement l’album je l’ai adoré et je pense que vous n’avez pas pris le temps de bien comprendre les intentions des auteurs et de reconnaître le travail qui s’est effectué derrière. Une journée n’est pas suffisante pour se permettre de juger un album musical . Cette mention (« après unr grosse journée dans le casque ») discrédite totalement votre critique qui est donc invalide . Qui n’a jamais detesté une chanson à la première écoute puis l’a adoré par la suite ? Ensuite j’insiste sur le fait que vous n’ayez vraiment rien compris puisque vous dîtes n’avoir remarqué aucun nouveaux concepts ce qui est completement faux puisque rien qu’avec les chansons tels que Bambina,Mira, Onizuka, Luz de Luna et j’en passe on peut les voir . Ces nouveux concepts ne laisse donc aucune place à toute sortes de « lassitude » . Je ne vais pas plus développer puisque j’estime que les commentaires au-dessus qui sont de mon avis l’on assez fait . Je veux juste ajouter le fait que vous avez complètement tord quand vous dîtes que cet album n’est pas la claque annoncée . Juste le fait qu’il y ait eu 30 000 album vendus en 3 jours (streaming non compris) et qu’il soit certifié disque d’or la première semaine de sa sortie voire disque de platine le prouve . Si il a été nommé ainsi je pense pas que ce soit pour rien.
    Et aussi, dire que PNL serait peut être devenu un groupe comme les autres est complètement absurde. Leur succès montre totalement que, au contraire c’est de par leur originalité qu’il arrive à sortir du lot et davantage plaire au public .
    Je trouve votre critique vraiment pas crédible et vraiment méchante envers ces jeunes gens qui travaillent de leurs mieux en vue de satisfaire leurs fans et qui sont critiqués et rabaissés par des personnes qui ne comprennent et ne reconnaissent pas leur potentiel et leur talent se permettant de juger tout leur travail voire même de remettre leur groupe en cause après seulement une journée d’écoute ! C’est désespérant !

    • Hello Patricia,
      Méchante notre critique :  » Très fans du groupe, nous avons été relativement déçus par Dans la Légende. »
      Tu peux également être fan mais on analyse leur projet dans son ensemble.
      Concernant le fait qu’ils vendent beaucoup de CD, il n’y qu’à regarder le box-office US pour voir que les ventes ne représentent pas la qualité d’un film ou, dans le cas présent, d’un album.
      Comme on l’écrit, l’album n’est pas mauvais, mais c’est loin d’être la claque attendue et annoncée. Un peu dans la même veine que le dernier LP de Frank Ocean

Leave A Comment

Your email address will not be published.