L’UEFA arrête son enquête sur les cris de singe, Michy Batshuayi répond

Lors du match retour d’Europa League entre l’Atalanta Bergame et le Borussia Dortmund, Michy Batshuayi s’était plaint de cris de signes venant des « supporters » italiens.

Le 22 février, le public italien s’était une nouvelle fois fait remarquer en mal. Michy Batshuayi accusait certains supporters d’avoir lancé des cris de singes à son encontre. En Italie de nombreux joueurs noirs ont parlé de cela à travers les années, de Balotelli à Muntari en passant par Matuidi.

Un peu plus d’un mois après les événements, l’UEFA a décidé purement et simplement d’arrêter son enquête. Évidemment, ça ne passe pas du côté du joueur : « LOL. Ça doit être mon imagination. […] Ce sont juste des cris de singes, on s’en fout. C’est 2018 les gars. » Il est vrai qu’avec les patchs « RESPECT say no to racism » et spots publicitaires, l’UEFA semble concernée par le problème dans sa communication. Dans les faits, c’est un peu moins vrai. L’abandon de l’enquête n’envoie pas un bon message.

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur
Photo By: Sports Illustrated

Leave A Comment

Your email address will not be published.