Pride 33 : The Second Coming – une soirée pour l’histoire

Il y a 11 ans, le Pride Fighting Championships organisait le PRIDE 33 : The Second Coming, qui restera, pour beaucoup, comme la plus belle soirée MMA offerte par l’organisation japonaise.

Nous sommes le 24 février 2007 au Thomas & Mack Center de Las Vegas. C’est la deuxième et dernière fois que le Pride Fighting Championships se déplace aux États-Unis, mais les fans en auront pour leur argent. Le début de soirée est plutôt calme. Quelques combats se terminent en soumission et l’un va jusqu’à la décision.

Les organisateurs ont fait venir Antônio Rogério Nogueira, le frère jumeau de la légende Rodrigo. Rogério reste sur quatre gros combats (2 victoires face à Alistair Overeem, une victoire face à Dan Henderson et une défaite en décision contre Maurício Rua) et le brésilien est censé être en démonstration face à un Camerounais inconnu du grand public, Rameau Thierry Sokoudjou. Annoncé largement perdant, The African Assassin réalise, en 23 secondes, l’un des plus gros upset dans l’histoire du MMA.

Le 24 février 2007, on assiste également à une revanche entre la légende du K-1, Alistair Overeem, et Maurício « Shogun » Rua. En août 2005, le brésilien avait gagné par TKO lors du tournoi PRIDE Final Conflict et il met, cette fois, KO le hollandais dès le premier round.

Si Nick Diaz est devenu ce combattant renommé, c’est aussi grâce à cette soirée du Pride 33. Alors combattant de l’UFC, le Californien a l’opportunité de combattre contre le champion Pride des poids-légers, le japonais Takanori Gomi (combat ne comptant pas pour le titre). Après un premier round intense au sol puis debout, c’est dans la deuxième reprise que Diaz fait la différence avec un Gogoplata, soumission aussi impressionnante que rare. Quelques mois plus tard, la commission athlétique du Nevada changera le résultat du combat en « no contest » après que Diaz ait été testé positif à la marijuana.

Comme si tous ces combats n’avaient suffi, le main event du Pride 33 offre une revanche que l’on attendait depuis 7 ans. Impossible de parler de MMA sans citer Dan Henderson, champion Pride des poids-welters et Wanderlei Silva, le champion Pride des poids-moyens. 7 ans plus tôt, Silva avait infligé sa première défaite chez les professionnels à Henderson.

Dans une ambiance suffocante, les deux légendes s’échangent coups pour coups avant qu’Henderson place un crochet du gauche pour mettre Silva KO au 3ème round. Le double olympien deviendra le premier combattant à être champion simultanément dans deux catégories différentes de poids au Pride. Après 4 défenses consécutives, The Axe Murderer rendait enfin sa ceinture. Cela marquait la fin d’un règne débuté en 2001.

Photo By: Dave Mandel/Sherdog.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.