Et si Red Bull réussissait son pari avec Leipzig ?

Créé de toute pièce par Red-Bull en 2009, le RB Leipzig est aujourd’hui en tête de la Bundesliga.

Alors que RedBull avait cherché pendant 3 ans et demi avant d’investir en Allemagne, la firme autrichienne trouvait la perle rare avec Leipzig. Le parrainage d’un club étant interdit en Allemagne et en France, Red Bull ne pouvait pas reproduire la même chose qu’aux États-Unis (New York Red Bulls), Brésil (Red Bull Brasil) et Autriche (Red Bull Salzburg). Le club s’appelle donc RB Leipzig. RB signifiant non pas Red Bull, mais RasenBall (NDLA : ballon sur gazon). En revanche, le logo rappelle très clairement la marque de boisson énergisante.

Le club faisait ainsi son entrée officielle dans le football allemand pour la saison 2009-2010 d’Oberliga, la 5e division. Dès la première saison, le club réussira l’exploit de monter en Regionaliga. Dans cette 4e division, le club y restera deux saisons. Place ensuite à l’équivalent de notre cher Nationale, cette fois Leipzig y passera en coup de vent. Le temps de finir à une seconde place synonyme de 2.Bundesliga. Dans cette compétition plus âpre, Die Bullen passeront à quelques matchs de l’exploit en finissant 5e. Ce n’était que partie remise puisqu’en 2015/2016, les taureaux terminaient seconds et validaient donc leur billet pour la fameuse Bundesliga !

En seulement 7 ans, Red-Bull avait réussi à créer un club de toute pièce et à le faire accéder à l’élite du football allemand. Aujourd’hui, après 12 journées, Leipzig est premier en Bundesliga (!!). Oui, oui, devant le Borussia, devant le Bayern. Avec 9 victoires, pour 3 nuls, le club reste même sur 7 victoires consécutives. Lors de la deuxième journée, Die roten Bullen s’étaient même offert Dortmund à la Red Bull Arena.

Après avoir recruté l’espoir allemand Timo Werner, bien connu des amateurs de Football Manager, pour 10 millions d’euros, Leipzig avait annoncé la couleur. Le club voulait s’inscrire dans la durée en Bundesliga et on peut dire qu’il ont eu du flair avec Werner. Le joueur de 20 ans est le meilleur buteur du club avec 7 réalisations en 12 matchs. À noter aussi le début de saison canon de l’ex-prodige de Malmö Emil Forsberg qui fait désormais des ravages en Allemagne. Le numéro 10 dans le dos, il en est déjà à 5 buts et 7 passes décisives en 8 matchs !

En 2008-2009, Hoffenheim alors promu avait réussi l’exploit d’être sacré champion d’automne. Porté par le trio Ibišević, Demba Ba, Obasi, le club s’écrasera suite à la blessure de son arme fatale offensive bosniaque. Hoffe finira même à une bien triste septième place après n’avoir su gagner en 12 matchs. On souhaite à Leipzig un destin plus heureux même si cela ne plaît pas à tout le monde…

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: RB Leipzig

Leave A Comment

Your email address will not be published.