Mieux vaut tard que jamais, après l’élection de Donald Trump, Rick Ross a dévoilé le clip de Free Enterprise.

Le super clip de Free Enterprise, réalisé par Ryan Snyder nous montre un Rick Ross devant le drapeau américain, plus engagé que jamais.

Assassinate Trump like I’m Zimmerman : Ici Rick Ross fait d’une pierre deux coups. Il fait tout d’abord référence à Donald Trump et au fait qu’il faille le stopper. Le Like I’m Zimmerman permet pour Rozay de mettre à nouveau en lumière l’affaire Trayvon Martin. L’homme qui a tiré et tué sur l’adolescent s’appelait George Zimmerman.

« Now accept these words as they came from Eminem
Democratic party sentenced to the pendulum
Killing them, I voted for Andre Benjamin »

Le single, issu de la mixtape Black Market, fait plus que jamais sens aujourd’hui. Les violences policières sont notamment pointées du doigt. À la fin du clip, on peut notamment lire : « 1 Afro-Américain sur 15 est incarcéré contre 1 homme blanc sur 106 », « 1 Afro-Américain sur 3 peut s’attendre à aller en prison au cours de sa vie ». Nous n’avons pas les sources, mais si cela est vrai, c’est effectivement inquiétant.

Rick Ross n’est pas un artiste engagé pour un sou, mais quand cette tentative est réussie. Seule la faute d’orthographe à « Prison » fait un peu tâche, mais bon…

Partager cet article

Tags Rap

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Les 11 sons de la semaine avec The XX et Leonard Cohen

    […] Hillary Clinton. Rick Ross s’en est d’ailleurs désolé et l’a fait savoir dans Free Entreprise en feat avec John Legend. (function($){ $(window).on("resize", function(){ var sid = "6"; var […]

    Répondre