Pour Stipe Miocic, Francis Ngannou n’est « qu’un autre mec »

Le 20 janvier prochain, Stipe Miocic remet sa ceinture heavyweight en jeu pour affronter la star du moment à l’UFC : Francis Ngannou.

Au TD Garden de Boston, Stipe Miocic va tenter une performance unique à l’UFC : défendre avec succès sa ceinture heavyweight 3 fois de suite. Pour empêcher le champion d’écrire l’histoire, un certain Francis Ngannou se dresse sur sa route. Avec 6 combats pour autant de victoires par finition à l’UFC, le Franco-Camerounais fait peur. Toutefois, Miocic avance sereinement vers le choc.

Il a répondu aux questions de nos confrères de FloCombat à quelques semaines du duel. Depuis sa défaite par décision unanime, après une grosse guerre, contre Junior Dos Santos en 2015, Stipe n’est plus le même. N’ayant plus peur de perdre, il est devenu une machine à KOs. Ainsi, le bonhomme a enchaîné Mark Hunt, Arlovski, Werdum, Overeem et Dos Santos. Seul Hunt a réussi à passer le premier round. On comprend donc la confiance du champion. « Tant que je serai ici, personne d’autre n’aura cette ceinture. J’ai travaillé beaucoup trop dur pour l’abandonner. J’ai trop sacrifié pour l’abandonner. »

Et concernant la puissance surhumaine de Francis Ngannou ? Clairement, Miocic n’en fait pas tout un plat ; l’expérience parle pour lui. « Vous me dites que Mark Hunt ne frappe pas si fort ? Ou Roy Nelson ? Ou Junior dos Santos ? Allons. Francis frappe fort et définitivement, si tu es frappé comme ça, c’est une mauvaise nouvelle, mais je vais certainement garder la tête haute, garder la tête en pivot et m’assurer de faire tout ce qu’il faut. […] Il est dur, il est imposant, fort, frappe fort mais c’est juste un autre mec. »

4 Commentaires

  1. Ngannou a fait un joli parcours.
    Mais, s’il avait gagné, je crois que les médias et hommes politiques français ne tiendraient plus en place.
    En prime Time du 20heures, comment un migrant Français-et-pas-Camerounais-comme-il-a-gagné a combattu l’injustice, la France peut être fiere, yeaaah …..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here