Test – fitbit blaze

Avec toutes ces montres et bracelets connectés, on ne sait plus où donner de la tête. On a testé pour vous un contender très intéressant : la fitbit blaze.

Fondé en 2007, la marque américaine fitbit ne cesse de monter et avec la sortie de la fitbit blaze Anthracite magnifique nul doute que la hype devrait continuer. La fitbit blaze est donc une montre sportive/fitness pour le quotidien.
fitbit-blaze-test-noir-anthraciteLa première chose que l’on retient de la blaze est assurément son design qui ne laisse pas indifférent. Avec ses faux airs d’iwatch, le look de la montre connectée est superbe et change des autres modèles bien tristes. Un design qui fait penser au modèle d’Apple, mais résolument différent, c’est dans son approche « less is more » que l’on retrouve les deux montres. Le boîtier (rechargeable bien entendu) s’insère dans un cadran/bracelet métallique. Une fois inséré, on obtient la montre dans son ensemble avec écran tactile et trois boutons poussoirs. Différents bracelets optionnels sont proposés par fitbit : un avec maillons en métal (139,95 €), un en cuir (99,95 €) et un en silicone (29,95 €). Une bonne façon de personnaliser sa montre ou de changer de look suivant ses envies. Au niveau de l’ergonomie, l’affichage sur l’écran en couleur est impeccable, les informations sont clairement lisibles et le fait que la luminosité s’adapte en fonction de la lumière ambiante est un plus. La facilité d’utilisation est également un très bon point, aussi bien pour l’appli fitbit que pour la montre, c’est instinctif et cela permet d’adopter le bijou quasi instantanément.

 test-fitbit-blaze-bracelet

Concernant les différentes fonctionnalités, vous pourrez retrouver les classiques du genre pour une montre sportive :  calcul du nombre de pas, de la distance, des calories brûlées, des minutes actives, mesure de la qualité du sommeil, des étages, des calories absorbées (rentrer les infos manuellement, avis aux plus motives d’entre nous donc). Au niveau du GPS, lors de vos runs, il est indispensable d’avoir son smartphone à proximité. En effet, c’est lui qui captera le signal GPS et qui transmettra les infos à la montre par Bluetooth. Vivement le modèle avec le GPS embarqué ! Cette parenthèse sur le smartphone nous permet d’enchaîner avec l’application fitbit. Très intuitive, elle offre une vue complète et détaillée sur toutes les infos collectées par la montre.

Du côté des fonctions propres aux smartwatchs, on retrouve: la réception de SMS, les appels entrants et les rappels du calendrier. On peut aussi contrôler la musique du smartphone. Coup de chapeau à l’alarme de la blaze. Celle-ci vous réveille en douceur, avec de légères vibrations, beaucoup plus agréable et efficace que les alarmes classiques des téléphones. On regrette cependant l’absence des notifications Whatsapp ou encore l’option météo, bien pratique. Pour terminer du côté des fonctionnalités, si la montre résiste à La Sueur et à la pluie, elle n’est pas encore totalement étanche. Pour l’avoir testée sur la douche à plusieurs reprises, la bête est toujours vivante; mais prudence…

fitbit-blaze-test-charging

Là où fitbit tue le game avec sa blaze c’est dans l’automonie annoncée et vérifiée de la montre : 5 jours au bas mot. La concurrence peut s’incliner sur ce point, personne ne fait mieux. Dommage qu’il faille enlever le boîtier du cadran à chaque fois, mais bon, là, on pinaille un peu.

Au final, pour un prix de 229,95 euros vous aurez une montre sportive très élégante qui se montrera à l’aise sur tous les terrains. Quelques petites lacunes cependant comme le système de chargement ou la non-étanchéité de la montre, surtout pour les nageurs que nous sommes, qui s’oublient vite une fois la montre au poignet. Vivement la prochaine.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: dcrainmaker.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.