Deontay Wilder Tyson Fury knockdown

En décembre dernier, Tyson Fury et Deontay Wilder ont offert une véritable guerre aux fans de boxe. Avant de remettre le couvert, si tout va bien, en février prochain, le Britannique revient sur ce duel dantesque.

Après deux ans et demi de pause et deux combats de chauffe, il a accepté d’affronter Wilder, le taulier bis de la catégorie. Selon lui, il aurait dû attendre : « Quand je regarde les images du combat contre Wilder, je me dis que c’était un an trop tôt. Je n’aurais jamais dû prendre ce combat. J’ai tout risqué pour prouver quelque chose à mon père et à ma famille. Leur montrer que je n’étais pas fini. »

Finalement, en tenant tête au plus gros cogneur de la catégorie pendant 12 rounds, Fury a prouvé qu’il appartenait bien au gratin. Il s’est même relevé d’un terrible knockdown qui en aurait laissé plus d’un sur le carreau (à SiriusXM): « Cela n’a pas fait mal du tout. Je n’ai pas ressenti de douleur, je n’étais probablement pas conscient. Je pense que lorsque vous êtes touché dans certaines zones de la tête, vous perdez votre coordination, vous perdez tout. Cela ne dure qu’une seconde ou deux. Mais lorsque vous reprenez connaissance, soit vous vous levez et vos jambes ont disparu, soit vous vous levez et tout va bien, comme moi dans ce douzième round. »

« Si je me suis relevé facilement, j’aurais pu ne jamais me relever. C’est le genre de frappe qui font que les gens ne se réveillent pas parfois. Après la droite, il a également enchaîné avec un crochet du gauche alors que je tombais. » Le 22 février prochain, si les deux boxeurs gagnent leurs combats respectifs évidemment (Ortiz pour Wilder et Wallin pour Fury).

Vous pouvez regarder ou écouter notre podcast sur YouTube, Spotify, Apple Podcast et le télécharger gratuitement sur SoundCloud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here