UFC 189 – Quand Robbie Lawler et Rory MacDonald allaient au bout de leurs vies

Dans l’ombre de Conor McGregor et Chad Mendes, Robbie Lawler et Rory MacDonald ont pourtant offert l’un des plus grands combats de l’histoire du MMA lors de l’UFC 189.

2 ans avant l’UFC 189, Robbie Lawler et Rory MacDonald s’étaient déjà affrontés pour une victoire de Lawler par décision partagée. Une défaite qui motivera le Canadien comme jamais. Ainsi l’élève de Firas Zahabi enchaînera Demian Maia, Tyron Woodley et enfin Tarec Saffiedine pour obtenir son premier combat pour le titre. Face à l’effrayant Robbie Lawler, MacDonald allait donc tenter l’impossible : dompter la mort.

Durant 4 rounds et demi, les spectateurs de la MGM Grand Garden Arena auront été témoin d’une guerre historique qui restera à jamais dans les annales de l’UFC. Dans ce duel aussi indécis que sanglant, c’est bien Rory MacDonald qui menait aux points chez les trois juges 39-37, 39-37, 39-37. On se dirigeait donc vers un retour de la ceinture welterweight chez Tristar pour la première fois depuis le départ de Georges St-Pierre.

Problème : pour (a)battre Robbie Lawler, il faut le tuer. Conscient que seul un finish peut le sauver, le champion exécutera la sentence. Sur un direct du gauche sur le nez de MacDonald, Ruthless verra son challenger s’écrouler. Une victoire par TKO à 1 minute dans le 5e round. Si ce dernier coup de boutoir n’est pas d’une puissance folle, il représentait le point d’exclamation d’un combat pour l’éternité.

« Il frappe fort, il frappe très très fort. Tu sens vraiment les impacts de ses coups. Dans ce deuxième combat, je n’ai jamais été sonné dans mon cerveau. C’était plutôt un cassage de ma structure faciale. Je me suis jamais senti chancelant ou je n’ai rien eu qui m’a fait perdre mon équilibre. Simplement que chaque fois qu’il me frappait, il brisait mes os. » – Rory MacDonald à propos de ce combat pour Fight Network.

Alors que le duel avait démarré tranquillement, l’histoire commencera à pointer le bout de son nez lors du troisième round. Si MacDonald avait été touché au nez lors du second round, il s’activera dans les dernières minutes du troisième pour tenter de finir Lawler. Entre coudes, genoux, kicks et poings, le champion passera tout près de la rupture. Sauvé par la cloche, il rejoindra son corner, titubant et avec un sourire effrayant.

« Oui, il se moquait de moi quand je le frappais, je me suis si dit : ‘Ce type est fou’. Ça m’a frustré, ça m’a vraiment frustré. Ça a été une bonne leçon, ça m’a permis de rester calme. Si vous affrontez quelqu’un de fou, il peut prendre du plaisir quand on le frappe. » – Rory MacDonald

Rebelote dans le quatrième round puisque MacDonald repartira à l’offensive sans réussir à terminer son adversaire. Si Lawler revenait dans le quatrième, le canadien savait que la ceinture lui tendait les bras. Une fois la fin du 4e round signalée, Lawler s’avancera au centre de la cache, crachera un molard de sang et fixera longuement MacDonald du regard. Le challenger au visage en lambeau ne se défilera pas pour un staredown effrayant. 5e et dernier round, le Red King n’avait plus que 5 minutes à tenir, il y en aura 4 de trop…

Photo By: Fight Network

Leave A Comment

Your email address will not be published.