MMA – Bien que le retour de Conor McGregor prenne du retard, la question des tests anti-dopages ne semble pas en être la raison.

Cela fait près de trois ans que Conor McGregor n’est plus remonté dans l’octogone. En 2021, l’Irlandais s’était incliné à deux reprises face à Dustin Poirier. Depuis, l’idole du MMA a été impliquée dans la dernière saison en date de l’Ultimate Fighter. Dans cette émission, l’ancien champion de l’UFC a partagé l’affiche avec Michael Chandler. Après avoir été coachs dans le programme, les deux hommes doivent en principe s’affronter au cours des mois à venir. Cependant, le temps passe, et la confrontation n’a toujours pas de lieu ni de date. Certains fans commencent à s’agacer de la situation et le font savoir sur les réseaux sociaux. En attendant, ces derniers peuvent découvrir le prodige de Dublin dans le troisième opus de Road House, sur Amazon Prime.

SUR LE MÊME SUJET :

Conor McGregor testé cinq fois

L’USADA, qui a pendant longtemps été l’organisme anti-dopage de l’UFC, imposait un délai de six mois entre les tests des athlètes et leur duel dans l’octogone. Cette règle avait été soupçonnée comme étant celle qui retardait le retour de Conor McGregor. Cependant, la situation semble avoir changé. Andy Hickey vient de révéler que l’Irlandais aurait été contrôlé pas moins de cinq fois au cours des trois premiers mois de l’année entamée. Cette information suscite alors de nombreux questionnements. Les raisons du retard que prend le retour du Notorious restent alors un mystère.

Partager cet article

SourceAndy Hickey MMA / X
Crédits photosGetty

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *