Georges St-Pierre Khabib Nurmagomedov

L’année dernière, Georges St-Pierre était investi dans l’idée d’un megafight contre Khabib Nurmagomedov. Malheureusement pour lui, l’UFC n’y était pas favorable.

Depuis février dernier, Georges St-Pierre est officiellement retraité du MMA. Sa victoire face à Michael Bisping, en novembre 2017, pour la ceinture middleweight devrait donc rester comme son ultime victoire à l’UFC. Pourtant, début 2019, GSP et Khabib Nurmagomedov avait tenté de mettre sur pieds un megafight. Malheureusement pour eux, l’UFC, dans un souci de gestion, a décidé de mettre un frein à ce projet. En effet, que serait-il arrivé à la catégorie lightweight si St-Pierre s’était imposé ? Dans l’esprit de l’organisation, c’était un risque trop grand à prendre. Conscient de cela, GSP a préféré partir…

« Je sais que Khabib voulait ce combat, je le voulais. Mais le fait est que si vous regardez du côté de l’UFC, je pense que c’est normal d’avoir réagi comme ça. Ils ne voulaient pas prendre le risque que je remporte le titre, pour l’abandonner encore. Je ne voulais même pas le combat pour le titre, je préférais ne pas le faire pour un titre. Pour moi, c’était parce que je considère Khabib, en ce moment, comme le meilleur combattant du monde, et il voulait aussi m’affronter. Je pensais que c’était un bon combat pour les fans. »

« Ils avaient d’autres plans pour Khabib et je comprends cela. Ils avaient beaucoup à perdre. S’ils investissent dans ce combat et que leur investissement s’en va après, ce n’est pas une bonne décision à prendre. »

« D’une certaine manière, je pourrais prendre cela comme un compliment parce qu’ils me considéraient peut-être comme une menace pour eux. Cela signifie peut-être qu’ils pensaient que je pouvais gagner le combat. S’ils m’avaient laissé combattre, c’est parce qu’ils pensaient que j’aurais perdu. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here