Jon Jones UFC

Opposé à Dominick Reyes ce dimanche au Toyota Center pour l’UFC 247, Jon Jones entend bien défendre son titre. Et il n’hésite pas à lancer les hostilités.

Si Jon Jones est réputé pour être le GOAT absolu de l’UFC depuis des années grâce à des performances sportives terrifiantes, Bones est également connu pour son trashtalk très raffiné. Le champion light-heavyweight en titre, qui affronte l’invaincu Dominick Reyes (12-0), s’est soulagé sur Twitter en discréditant son adversaire :

« Dominick Reyes, l’un des plus grands athlètes de l’histoire d’Apple Valley. Être un gros poisson dans un petit étang pendant si longtemps lui est vraiment monté à la tête […]. Battre des canettes l’a convaincu qu’il est un meilleur athlète que la plupart des autres sportifs de ce monde. S’il avait été si dur à cuire, il aurait remporté les championnats de lutte de l’État de Californie, il serait allé en première division, il aurait au moins fait partie d’une équipe d’entraînement NFL. Cet homme délire. »

« La tarte à l’humilité est dans le four, distribution des parts dans une semaine. »

Après une année 2019 moins compliquée que les précédentes, Jon Jones va affronter son compatriote américain dans un combat au sommet. Son adversaire, Dominick Reyes, avait failli s’incliner face à Volkan Oezdemir en mars dernier lors de l’UFC Fight Night 147 en s’imposant par décision partagée. Une victoire largement contestée par le Suisse à l’époque. Depuis, le Devastator s’est rattrapé face à Chris Weidman : KO au premier round.

Là, face à Jones, Reyes va disputer le plus grand rendez-vous de sa carrière. Un title-shot qui pourrait redistribuer les cartes dans cette catégorie des light-heavyweights verrouillée depuis dix ans…

Vous pouvez regarder/écouter notre podcast MMA ici !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here