MMA – Alors que Ngannou, Adesanya et Usman sont champions à l’UFC, l’organisation vise un premier événement en Afrique pour 2022.

Nous sommes en 2021, et l’UFC compte 3 champions africains : Francis Ngannou (poids lourd), Israel Adesanya (middleweight) et Kamaru Usman (welterweight). L’organisation de MMA commence donc sérieusement à s’intéresser au continent pour s’y implanter entre événement et UFC Performance Institute.

Interrogé sur le sujet, le Président de l’UFC Dana White a donné quelques informations précieuses sur le développement de la ligue de MMA en Afrique : « Nous avons toujours pensé que ce sport serait important à l’échelle mondiale, que nous pourrions développer des talents dans le monde entier. Vous savez ce qui a du sens en ce moment ? L’Afrique, elle est enfin en train de rattraper son retard et d’arriver. Je vais construire un Performance Institute là-bas. »

« Chaque fois que vous trouverez un endroit où les gens traversent des moments difficiles, vous trouverez non seulement des combattants talentueux, incroyables, mais des athlètes de toutes sortes. »

SUR LE MÊME SUJET :

« La question est de savoir quelles ressources ont-ils pour créer et apprendre. Je vais construire un Performance Institute là-bas, et laissez-moi vous dire que vous allez voir des gars dangereux venir d’Afrique au cours des cinq ou six prochaines années. »

Le dirigeant de l’UFC a aussi indiqué à Bro Bible que l’organisation ciblait 2022 pour un tout premier événement en Afrique.

Partager cet article

Crédits photosUFC
Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.