Depuis le confinement, le « do it yourself » fait de plus en plus d’accrocs. Pour ne pas perdre la main cet été, ou bien si vous débutez, suivez nos conseils : on vous propose trois bricolages rapides et utiles pour ranger ou pour détourner votre matériel de sport.

Recyclez votre ballon de basket

Vous avez un vieux ballon de basket qui traîne dans un coin ? Ne le jetez surtout pas : c’est l’objet parfait pour créer un « médecine ball » perso, facilement et sans rien dépenser. Également appelé ballon lesté, le médecine ball est très utile pour sculpter l’ensemble du corps — et aussi pour profiter des atouts santé démontrés du renforcement musculaire : bon remplaçant des haltères, le médecine ball peut soit se tenir à deux mains (pendant une série de squats, de pompes ou d’abdos) soit se lancer. Vous êtes tenté ? Pour fabriquer votre propre accessoire, rien de plus simple :

  • Vous percez un trou dans l’une des bandes noires de votre vieux ballon.
  • Vous placez un entonnoir dans le trou.
  • Vous versez dans le ballon soit du sable soit des graviers, jusqu’à ce que votre médecine ball pèse le poids que vous voulez. Si vous hésitez, partez sur environ 5 kg : c’est le poids idéal pour pouvoir varier les exercices tout en bossant de manière efficace. Rien ne vous empêchera de rajouter du sable par la suite.
  • Vous bouchez soigneusement le trou du ballon avec une rustine.

Collez vos vieilles raquettes au mur

Vous croulez plutôt sous les vieilles raquettes de tennis, et vous n’avez pas envie de tout jeter ? Le recyclage maison est aussi une bonne option : si vous aimez les décos sympa, vous pouvez transformer vos raquettes usées en objets d’art — ou presque ! Pour cela, il suffit de peindre le cadre et le manche avec de la peinture en aérosol, en plaçant votre raquette sur du papier journal. Ensuite, vous pouvez ajouter des motifs au pinceau : les rayures, très tennis, sont toujours une bonne idée. Enfin, rien ne vous interdit de remplacer le filet de votre raquette par un miroir ou une photo ! Ça y est, vous pouvez accrocher votre œuvre dans l’entrée, en utilisant quelques clous ou encore une colle adaptée à son matériau et au support. De quoi vous rappeler vos plus beaux revers et vos meilleurs matchs…

Garez votre VTT sur un rack fait maison

Rien de plus pénible qu’un vélo qui tombe ou qui gêne le passage… Pour bien garer votre VTT dans le garage, bichonnez-le avec un rack DIY, facile à réaliser à partir d’une palette récupérée. Pour cela, pas besoin de matériel compliqué : une scie sauteuse, un arrache-clou, un tournevis et quelques clous sont largement suffisants. Une fois le tout réuni :

  • Retirez la semelle située au milieu de la palette (sans la casser : vous allez en avoir besoin).
  • À la scie, retirez le centre de la traverse centrale afin de doubler la longueur de la fente : vous aurez ainsi toute la place nécessaire pour pouvoir y insérer la roue avant de votre VTT.
  • Reprenez la semelle enlevée et coupez-la en deux.
  • Clouez les deux planches ainsi obtenues à l’une des deux traverses périphériques (le long de sa face intérieure). En plaçant les planches à la perpendiculaire, vous obtenez deux pieds : ils permettront de maintenir le rack incliné.
  • Retournez le rack… Il ne reste plus qu’à y caler votre VTT !

Construire un range-vélo, customiser votre raquette, lester votre ballon de basket… Si vous avez envie de bricoler, maintenant vous avez les idées ! Alors à vous de jouer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here