A la rencontre de Chiwetel Ejiofor

Portrait de la révélation 12 Years a Slave : Chiwetel Ejiofor

Qui ça ? Chiwetel Ejiofor. Qui ? Le mec de 12 years a Slave. Aaaaaaah OK je vois.

On s’intéresse aujourd’hui à une personnalité méconnue: l’acteur Chiwetel Ejiofor. Né en 1977 à Londres et d’origine nigériane, Ejiofor est un pur produit britannique. Les fameuses cicatrices sur son visage viennent d’un voyage au Nigeria. Alors âgé de 11 ans, lui et sa famille se rendent à un mariage, sur le chemin du retour la voiture percutera un camion. Son père décédera et Chiwetel sera gravement blessé, l’accident lui laissant des marques à vie.

Chiwetel Ejiofor

La parenthèse étant close, intéressons-nous à sa carrière et cette véritable passion pour l’acting. Dès 14 ans, il joue dans de nombreuses pièces et joindra notamment le prestigieux National Youth Theatre (Daniel Craig, Daniel Day-Lewis, Colin Firth, Ben Kingsley, Rosamund Pike, et Helen Mirren ont fréquenté cet établissement). Plus tard, il ira à la London Academy of Music and Dramatic Art mais devra la quitter pour jouer dans Amistad…

Nous rentrons donc dans le vif du sujet ! À 20 ans, Chiwetel est donc casté pour jouer dans le nouveau film de Spielberg aux côtés de Morgan Freeman, Anthony Hopkins ou encore Matthew McConaughey. Bien qu’ayant un rôle mineur dans le film, Chiwetel soignera là ses débuts au cinéma. Il reviendra rapidement au théâtre avec Othello, son rôle favori puisqu’il reprendra la pièce en 2007. On le retrouvera  par la suite devant la caméra de Stephen Frears en 2002, il y interprétera un immigré illégal nigérian touchant, aux côtés d’une Audrey Tautou impeccable.

Le mythique « Love Actually », du roi de la comédie romantique britannique Richard Curtis, où Chiwetel joue le rôle du mari de Keira Knightley dans le film chorale lui permettra e toucher un public plus familial dans un film aujourd’hui devenu culte. Après cela il tournera  avec les réalisateurs les plus en vue de leurs générations : Spike Lee (She Hate Me, Inside Man), Tom Hooper (Red Dust), Woody Allen (Melinda & Melinda), Alfonso Cuaron (Children of Men), Ridley Scott (American Gangster, the Martian), Roland Emmerich (2012) et Steve McQueen.

Arrêtons-nous un moment sur cette collaboration avec Steve McQueen, le réalisateur ultra-talentueux, spécialiste des films coups de poing tels Shame ou Hunger. En 2013, le réalisateur britannique s’apprête à frapper très fort dans le monde du cinéma. 12 Years a Slave est l’adaptation des mémoires de Solomon Northup, homme libre afro-américain, réduit à l’esclavage pendant 12 ans aux États-Unis. Cet homme sera kidnappé en 1841 à Washington puis vendu, il travaillera durant 12 ans dans différentes plantations de Louisiane avant de recouvrer la liberté. Vous l’aurez deviné, c’est Chiwetel Ejiofor qui héritera du fameux rôle, aux côtés de Michael Fassbender (l’acteur fétiche de McQueen), Benedict Cumberbatch, Brad Pitt ou de la révélation du film Lupita Nyong’o qui crève l’écran !

Le film en plus d’être un véritable succès au Box Office, sera acclamé par la critique. Il gagnera trois Oscars : Meilleur Film, Meilleure Actrice dans un Second Rôle pour Nyong’o et Meilleur Scénario Adapté. Steve McQueen deviendra par la même occasion le premier producteur et réalisateur noir à recevoir l’Oscar du meilleur film. Il aura fallu attendre le 2 mars 2014 que cela arrive…

Chiwetel Ejiofor, de son côté, et malgré sa bouleversante interprétation ne sera pas récompensé à la grande messe du cinéma mondial, doublé par Matthew McConaughey et son rôle dans Dallas Buyers Club. Ce rôle permettra en revanche de mettre en lumière le talent de l’acteur britannique aux yeux du monde et il se consolera avec un BAFTA du meilleur acteur.

Après ce retentissant succès qui fera date dans l’histoire du cinéma, Ejiofor s’est vu proposer et accepter de nombreux projets. Il n’est désormais plus considéré comme un acteur parmi tant d’autres et les propositions sont plus intéressantes pour lui.  Il a par exemple, reçu une nomination aux Emmy Awards pour son interprétation du Jazzman Louis Lester dans la minisérie Dancing on the Edge en 2014.

Très présent au cinéma en 2015, on a pu le voir dans le film de Science-Fiction Z for Zachariah aux côtés de Chris Pine et Margot Robbie. Dans The Martian de Ridley Scott, il campait un responsable de la NASA. Enfin, en automne, Ejiofor joua le rôle d’un policier dans le remake du Thriller Secret in Their Eyes avec Nicole Kidman et Julia Roberts.

Pour cette année, vous pourrez le retrouver dans Triple 9 à partir du 16 mars, un drame au casting impressionnant (Casey Affleck, Kate Winslet, Aaron Paul ou encore Woody Harrelson). Le film suit une bande de voleurs et flics corrompus qui tentent d’assassiner un policier…

On le verra également dans Docteur Strange, le nouveau Marvel dans le rôle du méchant Baron Mordo, un personnage blanc dans le Comic. Les temps changent…

 

 

Source texte: biography.com

Photo By: blackfilm.com, theguardian.com
1 Discussion on “A la rencontre de Chiwetel Ejiofor”

Leave A Comment

Your email address will not be published.