Ballon d’Or, France Football, FIFA… Et si Ronaldo ne gagnait pas le trophée ?

Vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real, de l’Euro 2016 avec le Portugal et auteur d’une saison au moins aussi folle que les précédentes, Cristiano Ronaldo semble tout indiqué pour gagner son quatrième Ballon d’Or. Malheureusement pour lui, le système a changé et pourrait lui jouer des tours, La Sueur analyse et anticipe la prochaine polémique du Football.

Qu’il le gagne ou non, l’histoire fera couler de l’encre. Aussi décrié que renommé, le Ballon d’Or est un prix d’origine française mais reconnu comme le plus prestigieux de la Planète Football, celui qui désigne le meilleur joueur du monde. Alors qu’il a toujours joui d’un caractère incontestable, le trophée signé France Football (FF) est bizarrement devenu sujet à controverse lorsque la FIFA s’est impliquée dans le processus… En 2010, FF signe un accord de partenariat avec la Fédération Internationale de Football pour donner encore plus de poids à son emblématique trophée. À partir de là, le système de vote change. Alors que jusque-là les votes étaient réservés à un collège de journalistes, la FIFA a décidé d’y intégrer les sélectionneurs et capitaines de sélections en 3 parties égales. Depuis ce jour, seuls deux joueurs ont gagné le trophée, Messi (2010, 2011, 2012, 2015) et Ronaldo (2013, 2014), les deux l’ayant déjà gagné une fois auparavant. Tous les votes n’ont pas été controversés, seuls certains ont soulevé des polémiques et deux en particulier, ceux de 2010 et 2013. En effet, beaucoup pensaient et pensent toujours que ces deux titres auraient dû revenir à Wesley Sneijder et Franck Ribery.

La vraie question que cette polémique pose est de savoir si le Ballon d’Or récompense le meilleur joueur du monde ou le joueur de l’année. En effet, il est quasiment incontestable que les joueurs possédant le meilleur niveau ces 6 dernières années étaient Messi, Ronaldo et leur football d’extraterrestre. Mais d’après certains, le Ballon d’Or ne récompense pas forcement le meilleur joueur, mais surtout le joueur de l’année, celui qui a le plus servi son équipe. En 2010, Wesley Sneijder a remporté tout ce qu’il était possible de remporter avec l’Inter Milan (Championnat, Coupe, Ligue des Champions) et a mené sa sélection en finale de la Coupe du Monde en Afrique du Sud (perdue 1-0 contre l’Espagne), terminant meilleur buteur de la compétition. Pourtant, le néerlandais ne figurait même pas sur le podium, devancé par le trio Barcelonais Messi, Iniesta et Xavi. Même lui ne semblait pas y croire lorsque la Gazetta dello Sport a publié des fuites sur le résultat, il a d’ailleurs déclaré avant la cérémonie « J’ai entendu que je ne serais pas sur le podium pour le Ballon d’Or, mais ça sonne étrange pour moi. Comment ça pourrait être possible alors que j’ai remporté la Serie A, la Coupe d’Italie et la Ligue des Champions. ».

Étrange, c’est le mot. La décision a en effet soulevé une incompréhension générale lorsqu’elle est sortie, au moins autant qu’en 2013 avec l’annonce de la 3ème place de Ribéry. Le français avait lui aussi réalisé le triplé avec le Bayern Munich et s’était imposé comme l’arme offensive la plus meurtrière d’Europe. D’ailleurs, si on ne comptait que les journalistes, Sneijder et Ribéry auraient été récompensés, les deux finissant en tête de leurs votes.

Ballon d’or, France Football, FIFA… Et si Ronaldo ne gagnait pas le trophée ?

Ces deux affaires ont grandement dérangé le public qui a réclamé un changement de système, accusant les capitaines et sélectionneurs de faire le choix du cœur plutôt que de la raison. Leur vœu a été exaucé au mois de septembre lorsque France Football et la FIFA ont annoncé la fin de leur partenariat, pour revenir au système historique en place depuis 1956. La FIFA devrait se créer un autre trophée « FIFA Player of the Year » et FF reprendre les rênes de la cérémonie qui aura sûrement lieu en décembre ou janvier et non plus comme d’habitude le deuxième lundi de chaque nouvelle année. Le public a soif de nouveauté et de rebondissement et l’a encore montré dans le dernier sondage proposé par France Football, ouvert aux internautes. Avec plus d’un million et demi de votant au total, c’est l’algérien Riyad Mahrez qui est arrivé en tête du sondage (37%) devant Messi (28%) et Ronaldo (21%).

Si Mahrez a réalisé une saison exceptionnelle avec Leicester, brisant bon nombre de chevilles (mention spéciale sur la vidéo à 1 :04), inscrivant des buts de jeux vidéo et remportant la Premier League à la surprise générale, il semble peu probable qu’il remporte le ballon d’or devant un Messi champion d’Espagne, vainqueur de la Coupe et la Supercoupe, finaliste de la Copa America et surtout devant un Ronaldo vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real et de l’Euro avec le Portugal. Même si le parcours à l’Euro est loin d’être glorieux, il est incontestable que CR7 est l’élément clé qui a permis à ces deux équipes d’être victorieuse, auteur de 51 buts et 15 passes décisives en 48 matchs pour le Real et de 3 buts et 3 passes en 7 matchs avec sa sélection. Sir Alex Ferguson lui-même a estimé Ronaldo favori, même si pas forcement objectif du fait de sa relation avec la superstar, force est de lui donner raison malgré notre envie de voir Antoine Griezmann rafler la mise. Nouvelle grande figure du football français et mondial, il prouve à chaque match qu’il a sa place dans les plus hautes sphères du ballon rond. Il s’est malheureusement vu voler ce qui aurait pu être la plus grande année de sa carrière par Ronaldo en finale de la LDC et de l’Euro.

Ballon d’Or, France Football, FIFA… Et si Ronaldo ne gagnait pas le trophée ?

La question est donc de savoir si la logique l’emportera sur la volonté de changement que peuvent représenter un Mahrez ou un Griezmann et si Ronaldo remportera son 4ème ballon d’or (un seul de moins que le record détenu par Messi). Dans tous les cas, la polémique paraît inévitable… Affaire à suivre.

Par Tim

La Sueur

lasueur.com, votre média sportif et culturel.
Photo By: sportskeeda.com, au.eurosport.com, comicvine.gamespot.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.